En Espagne, un large réseau djihadiste a été démantelé dans 17 prisons | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
En Espagne, un large réseau djihadiste a été démantelé dans 17 prisons
©JAVIER SORIANO / AFP

Opération antiterroriste

En Espagne, un large réseau djihadiste a été démantelé dans 17 prisons

Ce mardi, les autorités espagnoles ont annoncé le démantèlement d'un réseau djihadiste s'étendant dans plusieurs prisons du pays.

Les autorités espagnoles ont annoncé ce mardi avoir démantelé un réseau de recrutement et de radicalisation djihadiste présent dans 17 prisons du pays.

Le ministère de l'Intérieur dans un communiqué a expliqué que des agents de la Garde civile "ont identifié et interrogé 25 détenus de différents centres pénitentiaires espagnols, accusés de faire partie d'un groupe proche de Daech dédié à la radicalisation d'autres prisonniers".

Le groupe tentait de recruter et de rassembler "les détenus écroués pour des délits de terrorisme" avec une "finalité prosélyte" explique-t-il.

"Si l'enquête a débuté sur un détenu dans un centre pénitentiaire en particulier, l'activité illicite du groupe s'étendait à 17 centres, ce qui représente 55% des prisons abritant des prisonniers liés au terrorisme jihadiste"

En mars 2004, l'Espagne était frappé par l'attentat djihadiste le plus sanglant qui ait frappé l'Europe. Les attentats de Madrid, plusieurs bombes ayant explosé presque simultanément dans des trains de banlieue avaient fait 191 morts. En 2017, l'Espagne était de nouveau frappée par des attentats. L'Etat islamique avait revendiqué le double attentat à Barcelone et Cambrils qui avait fait 16 morts.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !