En 2021, la pression migratoire s'est accentuée en France<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Tentes de migrants
Tentes de migrants
©JOEL SAGET / AFP

Migrants

100.000 demandeurs d’asile aux guichets de l’Office français pour les réfugiés et les apatrides (Ofpra)

Malgré la situation sanitaire, la pression migratoire aura été forte en France en 2021.

Selon Le Figaro, la seule demande de regroupement familial aura augmenté de quasiment 18% en un an, avec un total d’environ 30.000 dossiers déposés. Un effet de «rattrapage», disent les experts, dû, selon eux, au confinement de l’année 2020 qui avait ralenti le flux. Cette année-là, la demande avait déjà augmenté de 28% par rapport à 2019.

Pas moins de 100.000 demandeurs d’asile se sont encore pressés aux guichets de l’Office français pour les réfugiés et les apatrides (Ofpra). Le taux moyen de protection accordé avoisine les 40%. Ce qui signifie que 60% de ces étrangers sont des migrants économiques. «L’asile est manifestement dévoyé au profit de l’immigration illégale», estime le député LR des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti. Et le ministère de l’Intérieur n’expulse guère plus d’un clandestin sur dix selon Le Figaro

Le premier pays d’origine des demandeurs d’asile demeure l’Afghanistan, avec plus de 16.000 dossiers déposés en un an. Un contingent en hausse de plus 20%

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !