Emmanuel Macron souhaite "mettre fin" à la "paupérisation" de l’hôpital | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Emmanuel Macron souhaite "mettre fin" à la "paupérisation" de l’hôpital
©ludovic MARIN / AFP / POOL

Aide aux soignants

Emmanuel Macron souhaite "mettre fin" à la "paupérisation" de l’hôpital

Le Président de la République et le ministre de la Santé ont effectué une visite surprise ce vendredi à la Pitié-Salpêtrière. Emmanuel Macron a tenté de rassurer le personnel soignant sur la réforme de l’hôpital et sur la crise sanitaire du coronavirus.

En visite ce vendredi à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, Emmanuel Macron a insisté pour "mettre fin" à la "paupérisation" des personnels soignants. Le chef de l’Etat a admis "sans doute" une "erreur" dans la réforme du système de santé, débutée il y a deux ans.

Le chef de l’Etat a débuté cette visite surprise par une table ronde avec des médecins. Il était accompagné par son ministre de la Santé Olivier Véran. Le président a ensuite rencontré des responsables syndicaux avant de visiter aux urgences un service de dépistage du Covid-19.

Le Pr Dominique Thabut, cheffe de service hépatologie, a évoqué les difficultés exprimées lors de la réunion par plusieurs de ses collègues : 

"Monsieur le Président, vous avez suscité un magnifique espoir chez les gens, un retour en arrière ne sera pas accepté".

Emmanuel Macron a précisé ses intentions pour l’hôpital : 

"Il faut mettre fin à cette paupérisation. On a sans doute fait une erreur dans la stratégie annoncée" car elle ne "portait pas assez de sens" et avait une "ampleur" et un rapport au temps "pas du tout suffisants compte tenu de l’état où était l’hôpital. J’étais convaincu qu’on était en train de changer les choses. C’est très cruel pour moi-même. C’était une super stratégie mais à faire dix ans plus tôt. Je n’ai pas envie non plus qu’on revienne à l’étape d’avant".

Emmanuel Macron a promis d’investir et d’apporter des moyens à l’hôpital. Le président de la République a affirmé avoir "demandé au ministre un travail express" sur le sujet :

"C’est un investissement et pas une dépense".

Fin mars, Emmanuel Macron avait promis "un plan massif d’investissement et de revalorisation" pour l’hôpital à l’issue de la crise. Jeudi encore, il a assuré vouloir "aller plus vite" notamment pour revaloriser les rémunérations et les carrières, lors d’une visioconférence avec des médecins hospitaliers.

À la Pitié-Salpêtrière, les soignants ont longuement témoigné de leurs conditions de travail dégradées.

La Dépêche du Midi

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !