Emmanuel Macron recevra cette semaine Bono puis Rihanna | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron recevra cette semaine Bono puis Rihanna
©Reuters

People

Emmanuel Macron recevra cette semaine Bono puis Rihanna

Les deux stars sont engagées dans des fondations pour l'éducation.

La semaine qui s'annonce va être placée sous le signe du people et de l'éducation pour le président Emmanuel Macron, qui recevra lundi Bono, le chanteur de U2, et mercredi la superstar Rihanna.

Les deux artistes sont très impliqués dans des organisations visant à promouvoir l'éducation et exhorte régulièrement les dirigeants mondiaux à se saisir de cette question. Le 6 juillet, Bono, cofondateur de l'ONG One, avait ainsi cosigné une lettre commune avec le prix Nobel de la Paix Malala Yousafzai, afin d'appeler les principaux pays émergents et industrialisés à "soutenir la proposition" du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, de mettre en place "une Facilité de financement international pour l'éducation (IFFEd)".

Quelques jours plus tôt, le 24 juin, Rihanna avait interpellé sur Twitter le nouveau président français en lui demandant si la France allait "s'engager pour le Fonds pour l?Education", dont elle est le porte-voix. La chanteuse sera reçue en tant que fondatrice de l'organisation humanitaire Clara Lionel Foundation.  Elle est aussi l'ambassadrice depuis 2016 du Partenariat mondial pour l'éducation, association destinée à permettre l'accès à l'éducation aux enfants des pays en voie de développement. En septembre dernier, elle avait fait la même demande à François Hollande, qui lui avait répondu sur Twitter : "Chère Rihanna, merci pour votre engagement. Vous allez recevoir ma réponse détaillée. En effet, l'éducation est la première priorité".

Lu sur LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !