Emmanuel Macron "ne souhaite pas de discrimination" des personnes âgées lors du déconfinement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Emmanuel Macron "ne souhaite pas de discrimination" des personnes âgées lors du déconfinement
©LUDOVIC MARIN / AFP

Responsabilité individuelle

Emmanuel Macron "ne souhaite pas de discrimination" des personnes âgées lors du déconfinement

Le chef de l'Etat Emmanuel Macron a tenu à s’exprimer sur la question du déconfinement après les nombreuses critiques suite aux recommandations de Jean-François Delfraissy du Conseil scientifique sur la poursuite du confinement pour 18 millions de personnes âgées ou fragiles après le 11 mai.

Après son entretien au Financial Times et ses explications au Point, le président de la République a tenu à faire une mise au point sur un sujet essentiel. Selon l’Elysée, Emmanuel Macron a souhaité s'exprimer et tenait à réagir en voyant "monter le débat sur la situation de nos aînés, après les déclarations du professeur Jean-François Delfraissy".

Emmanuel Macron "ne souhaite pas de discrimination" des personnes âgées dans le cadre du déconfinement progressif annoncé après le 11 mai. Le chef de l’Etat "en appellera à la responsabilité individuelle" de chacun. 

Le professeur Jean-François Delfraissy, à la tête du Conseil scientifique avait dit mercredi au Sénat que "pour les personnes d'un certain âge, de 65 ou 70 ans, [...] on continuera le confinement". 18 millions de personnes étaient potentiellement concernées avait-il précisé. 

Emmanuel Macron ne souhaite donc pas instaurer de discrimination envers les personnes âgées dans le cadre du déconfinement progressif après le 11 mai et "en appellera à la responsabilité individuelle" suite aux précisions de l'Elysée en ce vendredi 17 avril.

"Pour le président, ce qui doit prévaloir, ce sont les libertés publiques", selon l'Elysée.

Axel Kahn, médecin généticien et président de la Ligue contre le cancer, a affirmé cette semaine au micro d’Europe 1 que le fait de maintenir en confinement certaines personnes sous prétexte qu'elles sont à risques après le 11 mai serait une mesure "inconstitutionnelle" et "discriminatoire".

Le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran vont organiser une nouvelle conférence de presse ce dimanche. La question du déconfinement devrait être au coeur de leur message.

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Axel Kahn estime qu’isoler les personnes les plus fragiles après le 11 mai serait "inconstitutionnel"Emmanuel Macron estime que l'Europe politique "est à un moment de vérité" face au coronavirusCoronavirus : Edouard Philippe et Olivier Véran organisent une nouvelle conférence de presse ce dimanche 19 avril

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !