Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques
©ludovic MARIN / POOL / AFP

"Se battre pour l’emploi et l’industrie"

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Le président de la République Emmanuel Macron s’est rendu ce mardi dans une usine d'Etaples, près du Touquet, pour annoncer un plan de soutien destiné au secteur automobile. 8 milliards d’euros seront investis.

Emmanuel Macron a dévoilé, en ce mardi 26 mai, les mesures phares d’un plan de soutien "massif" à la filière automobile face à "l’une des plus graves crises de son histoire". Le chef de l’Etat s’est exprimé depuis une usine de l'équipementier Valéo à Etaples, près du Touquet. 

"L'automobile mondiale traverse une crise profonde, ce depuis plusieurs mois. Nous avons un ralentissement de l'activité depuis la fin de l'année 2019 [...]. L'automobile mondiale et française a à traverser des transformations profondes comme l'électrique. [...]. La crise du coronavirus a porté un coup d'arrêt massif à la filière. Le secteur a connu une baisse d'activité en moyenne de 80%, c'est sans précédent".

Près de 500.000 véhicules n'auront pas été vendus d'ici fin juin à cause de la crise, selon le président.

Emmanuel Macron a indiqué qu’il souhaitait "faire de la France la première nation de production de véhicules propres en Europe" : 

"Il faut que nos concitoyens achètent davantage de véhicules, et notamment propres. […] Il nous faut penser l'après, trouver les moyens de défendre notre tissu industriel, relancer la machine et destocker et préparer demain. Ce sont les véhicules électriques, les véhicules autonomes."

Emmanuel Macron a tenu à préciser sa volonté de conserver le tissu industriel et les emplois au cœur de la filière : 

"Face à cette crise inédite, notre première réponse a été de préserver les femmes et les hommes, et les entreprises. Le secteur a bénéficié des mesures d'urgence mises en place. [...] 300 millions de prêts garantis par l'Etat ont été garantis aux entreprises du secteur [...]. Nous continuerons à le faire, notamment pour l'activité partielle".

Le chef de l’Etat a annoncé une hausse des primes à l'achat de voitures électriques. Cette prime s'élèvera désormais à 7.000 euros pour les particuliers et 5.000 euros pour les entreprises et les collectivités. Un bonus sera également mis en place pour les véhicules hybrides rechargeables (2.000 euros), et la prime à la conversion, autrement appelée "prime à la casse", sera élargie pour encourager l'achat de voitures électriques et hybrides. Emmanuel Macron a ainsi fait des annonces concrètes sur les aides qui seront apportées aux consommateurs  via le renforcement de la prime électrique. 

Le président de la République a donc annoncé une prime à la conversion exceptionnelle pour l'achat de véhicules hybrides et électriques. Les 3/4 des Français seront éligibles.

100.000 bornes pour recharger son véhicule électrique seront aussi déployées d'ici 2021.

Emmanuel Macron a annoncé la création d'un fonds d'investissement de 600 millions d'euros pour intervenir en fond propre dans le secteur. L'Etat y contribuera à hauteur de 400 millions.

Emmanuel Macron a également confirmé des investissements dans la recherche pour le véhicule du futur. En 2021, 150 millions d'euros seront investis sur ce dossier.

L'Etat apportera au total un peu plus de 8 milliards d'euros d'aide au secteur automobile. En contrepartie, les constructeurs ont pris des engagements pour relocaliser, explique Emmanuel Macron. PSA va fortement augmenter sa production en France de véhicules hybrides et électriques.

Emmanuel Macron a notamment exigé que les salariés de Renault des sites de Maubeuge et Douai puissent avoir des garanties sur leurs emplois.

"Nous avons toutes et tous un seul objectif : nous battre pour l'emploi et l'industrie pour l'automobile, partout en France".

Emmanuel Macron a indiqué que le plan de relance européen accompagnera ce mécanisme "massif" d'aide au secteur automobile. 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !