Emmanuel Macron commande une "mission flash" pour faire face à la crise des urgences dans les hôpitaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Emmanuel Macron va confier à François Braun, le patron de Samu-Urgences de France, un rapport sur la crise des services d’urgences.
Emmanuel Macron va confier à François Braun, le patron de Samu-Urgences de France, un rapport sur la crise des services d’urgences.
©Ludovic MARIN / POOL / AFP

Malaise à l'hôpital

Emmanuel Macron commande une "mission flash" pour faire face à la crise des urgences dans les hôpitaux

Le président de la République va confier à François Braun, patron de Samu-Urgences de France, un rapport sur la crise des services d’urgences. Ce dispositif doit permettre d'apporter des solutions pour l'amélioration du système de santé.

Alors que la période estivale suscite l'inquiétude dans les hôpitaux, les services d’urgences sont saturés. De nombreux soignants redoutent une situation de crise dans les hôpitaux, face au manque de personnel. Emmanuel Macron a effectué une visite ce mardi 31 mai au centre hospitaliser de Cherbourg dans la Manche.

D'après la rédaction du Parisien, Emmanuel Macron doit annoncer le lancement d’une "mission flash" sur ce dossier. Elle sera confiée à François Braun, le président de Samu-Urgences de France et chef de pôle au CHR de Metz-Thionville. 

Durant la campagne présidentielle, François Braun a été l’un des deux "relais" d'Emmanuel Macron sur les sujets de santé. 

Cette proposition intervient pour répondre à la crise au sein du système de santé et au coeur des hôpitaux, notamment suite à la pandémie de Covid-19.

Le manque de personnel qualifié et la fatigue liée à la durée de la gestion de la pandémie sont les principales difficultés de l'hôpital à l'heure actuelle.

Cette mission doit donc permettre d'apporter des solutions concrètes face à la situation que traverse l'hôpital. Des mesures pourraient être adoptées par le chef de l'Etat suite à cette "mission flash".

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !