Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Gérald Darmanin
Gérald Darmanin
©BERTRAND GUAY / AFP

Police

Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin

Le style du ministre de l'Intérieur provoquerait des divisions au sein de la majorité

Après la diffusion d'une vidéo montrant des violences policières, le président de la République se serait entrenu avec le ministre de l'Intérieur pour "mettre les points sur les i", assure un "proche du chef de l'État" cité par BFMTV.

Si le président de la République ne s'est pas exprimé publiquement sur cette affaire, il a été "très choqué" jeudi en découvrant ce qui s'est passé samedi dans le studio de cet homme, a assuré l'Élysée à BFMTV.

"Il commence à en agacer pas mal au sein du gouvernement. Il y a désormais un sujet Darmanin" aurait, par ailleurs confié un ministre à BFMTV, tandis qu'une autre source ministérielle ajoute: "Il nous embarque tous dans cette succession de séquences catastrophiques".

Même analyse avant-hier dans le Figaro : "Dans un contexte éruptif, la polémique suscitée par la volonté du ministre de l’Intérieur d’encadrer la diffusion d’images des forces de l’ordre dans le cadre du texte sur la «sécurité globale» pourrait laisser des traces"

Selon le Figaro, un "interlocuteur" du chef de l'Etat lui aurait écrit : "«Darmanin devient un problème», écrit l’un d’entre eux au chef de l’État."

En outre "Dans un contexte d’état d’urgence sanitaire, de lutte contre le terrorisme, les crispations sur le texte «sécurité globale» risquent de teinter l’image du président de la République, à seize mois de la présidentielle. «On a toujours dit que Macron était libéral, il deviendrait liberticide, on se pince!», relativise un proche." ajoute Le Figaro.

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !