Élections régionales : Valls appelle à voter à droite en PACA, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, et dans le Grand-Est | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Donc en région PACA, j'appelle à voter pour Christian Estrosi face à l'extrême droite" a notamment déclaré le Premier ministre.
"Donc en région PACA, j'appelle à voter pour Christian Estrosi face à l'extrême droite" a notamment déclaré le Premier ministre.
©Reuters

Faire barrage

Élections régionales : Valls appelle à voter à droite en PACA, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, et dans le Grand-Est

"Moi, j'assume mes responsabilités, c'est la grande différence avec Nicolas Sarkozy. Quand on est un responsable public, on assume ses responsabilités" estime le chef du gouvernement.

Invité au journal de 20 heures de TF1, le Premier ministre a appelé ce lundi à voter pour les listes des candidats de droite face au Front national en Provence-Alpes-Côte d'Azur et Nord-Pas-de-Calais-Picardie où le PS s'est retiré, mais aussi en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, où le candidat socialiste se maintient malgré les consignes de la rue de Solferino.

"Moi, j'assume mes responsabilités, c'est la grande différence avec Nicolas Sarkozy (...) Quand on est un responsable public, on assume ses responsabilités et on choisit, il n'y a pas de +ni ni+", a estimé Manuel Valls, sur le plateau de TF1.

"Donc en région PACA, j'appelle à voter pour Christian Estrosi face à l'extrême droite. Dans la région NPDCP, j'appelle à voter pour Xavier Bertrand face à l'extrême droite. Et dans la grande région Est, j'appelle à voter pour Philippe Richert face à l'extrême droite qui ne peut pas l'emporter !", a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre a une nouvelle fois appelé le candidat socialiste dans la région Grand-Est, Jean-Pierre Masseret, à ne "pas s'accrocher" et à "être digne" en se retirant du second tour face à la menace FN. "Dans ces moments-là, il ne faut pas s'accrocher, il faut être digne, à la hauteur de l'enjeu: conforter la République", a déclaré M. Valls. 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !