Elections législatives : l’accord entre La France insoumise et le Parti communiste est sur le point d’être « finalisé » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L'accord en vue des élections législatives est sur le point d'être « finalisé » entre La France insoumise et le Parti communiste.
L'accord en vue des élections législatives est sur le point d'être « finalisé » entre La France insoumise et le Parti communiste.
©bERTRAND GUAY / AFP

Négociations

Elections législatives : l’accord entre La France insoumise et le Parti communiste est sur le point d’être « finalisé »

Après avoir trouvé un accord pour les élections législatives avec EELV ce lundi, La France insoumise continue les négociations avec le Parti socialiste et le PCF ce mardi.

L'accord en vue des élections législatives est sur le point d'être « finalisé » entre La France insoumise et le Parti communiste, selon des informations de BFMTV.

« Ce projet sera soumis à 15 heures à son conseil national après consultation des conseils départementaux », a précisé sur Twitter Igor Zamichiei, coordinateur de l'exécutif du Parti communiste français.

Sur Europe 1 ce mardi, le chef des négociateurs socialistes Pierre Jouvet s'est dit « à quelques pas d'un accord historique » avec La France insoumise pour les élections législatives, estimant que « les gauches ne sont pas si irréconciliables » :

« Nous sommes à quelques pas d'un accord historique, il reste certains réglages. J'espère qu'on va y parvenir, car on a tous le sentiment de construire quelque chose d'historique ».

Les discussions avec le Parti socialiste se poursuivent notamment sur la question de la répartition des circonscriptions :

« C'est compliqué. Les socialistes sont toujours autour de la table, c'est déjà ça », a précisé la députée européenne LFI Manon Aubry à la mi-journée, en sortie de réunion.

Jean-Luc Mélenchon espère peser avec la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES) dans le cadre des élections législatives. Si le leader de la France insoumise obtient la majorité lors du futur scrutin grâce aux alliances passées à gauche, il souhaite devenir Premier ministre dans le cadre d’une cohabitation.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !