Elections européennes : la date limite pour s'inscrire sur les listes électorales fixée au 31 mars 2019 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Elections européennes :  la date limite pour s'inscrire sur les listes électorales fixée au 31 mars 2019
©Benjamin CREMEL / AFP

A voté

Elections européennes : la date limite pour s'inscrire sur les listes électorales fixée au 31 mars 2019

Les citoyens qui souhaitaient s'inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre n'auront pas besoin de se presser pour effectuer leurs démarches administratives.

Les élections européennes sont fixées pour le 26 mai 2019. Ce scrutin décisif pour l'avenir de l'Europe pourrait être un tournant dans le quinquennat du président de la République Emmanuel Macron après la crise des Gilets jaunes. 

Traditionnellement, les Français qui souhaitaient s'inscrire sur les listes électorales avant les élections devaient effectuer leurs démarches administratives avant le 31 décembre. 

Cette étape a été finalement décalée pour les élections européennes. Un grand nombre d'électeurs seront donc en mesure de s'exprimer dans les urnes au mois de mai prochain grâce à ce délai supplémentaire. 

Les Français ont désormais la possibilité de s'inscrire jusqu'au 31 mars sur les listes électorales avant les élections européennes. A partir du 1er janvier 2019, il sera même possible de s'inscrire sur Internet, même dans les petites communes. 

Le ministère de l'Intérieur a expliqué ce changement dans un communiqué publié ce jeudi : 

"Cette évolution est associée à la mise en place d'un répertoire électoral unique (REU)".   

Ce répertoire, tenu par l'Insee, est national. Les anciennes listes étaient gérées auparavant par les communes. Ce système de registre unique est né d'une réforme votée à l'été 2016. Le dispositif doit permettre d'"alléger la charge des communes dans la gestion des listes électorales". 

Avec cette date repoussée et avec le registre unique, l'abstention pourrait donc fondre aux prochaines élections européennes et "sauver" ainsi le parti de la majorité présidentielle La Répblique en marche face au Rassemblement national, à La France Insoumise ou à une éventuelle liste des Gilets jaunes.  

 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !