Elections départementales 2015 : Marine Le Pen estime que "gagner un département sera très difficile" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Elections départementales 2015 : Marine Le Pen estime que "gagner un département sera très difficile"
©Capture

Décidée

Elections départementales 2015 : Marine Le Pen estime que "gagner un département sera très difficile"

Sur Europe 1 ce vendredi matin, la présidente du FN a aussi évoqué la polémique qui entoure les dérapages de certains candidats de son parti.

Marine Le Pen contre Nicolas Sarkozy, bataille de matinale ce vendredi matin. Alors que le président de l'UMP était sur France Info, la présidente du FN était l'invitée d'Europe 1. Interrogée notamment sur la polémique qui entoure son parti après des dérapages de candidats aux élections départementales, elle a tenu un discours de fermeté. "Je les suspends, je les convoque systématiquement devant la commission de discipline et ils sont en règle générale exclus du Front national" a-t-elle indiqué. 

A LIRE AUSSI - Nicolas Sarkozy : "quand vous votez pour le FN, vous avez un député socialiste de plus mais je n'assimile pas le FN et le PS"

Et s'ils sont élus, Marine Le Pen a promis qu'ils ne seront "pas élus Front national, ils ne participeront pas aux groupes Front national dans les assemblées départementales". "Je considère que le Front national a un comportement irréprochable. Il serait peut-être bon qu'on réclame à l'UMP et au Parti socialiste de faire de même" a évidemment critiqué la chef de parti.

Puis la présidente du FN a été interrogé sur les chances de son parti aux départementales. Si elle a expliqué "ne pas faire de pronostics, Maine Le Pen a estimé que "gagner un département sera très difficile". "Ce serait extraordinaire et ce serait surtout une très grande chance de voir ce que nous sommes capables de faire dans le cadre de la gestion d'un département" a-t-elle néanmoins ajouté.

Enfin, elle a indiqué ne pas être "choquée" par la proposition du vote obligatoire de François de Rugy. "Je pense qu'il est fondamental que chaque Français soit conscient que le vote détermine leur quotidien, leur avenir. Ça ne les oblige pas à voter pour les uns ou les autres, ils peuvent parfaitement voter blanc" a-t-elle conclu.

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !