Elections départementales : le FN caracole toujours en tête, l'UMP s'accroche, le PS décroche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les élections départementales auront lieu les 22 et 29 mars
Les élections départementales auront lieu les 22 et 29 mars
©Reuters

Trio gagnant

Elections départementales : le FN caracole toujours en tête, l'UMP s'accroche, le PS décroche

Selon un sondage Odoxa pour RTL publié ce lundi, le parti de Marine Le Pen est crédité de 31% des intentions de voix.

Les sondages le confirment les uns après les autres. Le Front national est le favori des prochaines élections départementales qui auront lieu dans moins de 15 jours. Selon un sondage Odoxa pour RTL publié ce lundi, le parti de Marine Le Pen est crédité de 31% des intentions de voix. Il devance l'UMP et l'UDI à 29%. Malgré les interventions des ténors du parti et en particulier de Manuel Valls, le PS décroche à 20%.

Arrivent ensuite le Front de gauche à 8% des intentions de vote, le MoDem à 7%, Europe-Ecologie-Les Verts à 4% et l'extrême gauche à 1%. Avec de tels résultats, le FN pourrait remporter soit le Var, le Vaucluse, le Gard, l'Hérault, la Somme, l'Aisne ou le Pas-de-Calais. Si le vote contestataire pour le FN demeure, les électeurs ont des raisons plus larges de voter pour le parti de Marine Le Pen, comme l'explique notre sondage publié ce lundi.

A LIRE AUSSI - Départementales : le sondage sur les motivations des électeurs FN que Manuel Valls et les autres responsables de gauche comme de droite seraient bien inspirés de lire

Odoxa s'est projeté sur les différentes situations possibles au seond tour. En cas de duel UMP-FN, "52% des électeurs du PS au premier tour voteraient UMP au second" dit le sondage. En cas de duel PS-FN au second tour, les électeurs UMP-UDI du premier tour seraient "un peu plus nombreux à préférer le FN au PS". Ils seraient 28% contre 27%, l'abstention serait alors à 45%. Dans l'hypothèse d'un duel PS-UMP, les électeurs FN seraient 50% à préférer l'UMP contre 5% le PS, 45% préférant s'abstenir.

Sondage réalisé par internet les 5 et 6 mars auprès d'un échantillon national représentatif de 880 personnes âgées de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales, hors Paris et métropole lyonnaise, constitué d'après la méthode des quotas.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !