Ehpad Orpea : Emmanuel Macron juge les révélations « bouleversantes » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Une photo prise à Paris, le 1er février 2022, montre le livre "Les Fossoyeurs" du journaliste indépendant Victor Castanet.
Une photo prise à Paris, le 1er février 2022, montre le livre "Les Fossoyeurs" du journaliste indépendant Victor Castanet.
©Bertrand GUAY / AFP

« Les Fossoyeurs »

Ehpad Orpea : Emmanuel Macron juge les révélations « bouleversantes »

Avant l’audition du PDG d'Orpea à l’Assemblée, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a évoqué les propos d’Emmanuel Macron sur le scandale des Ehpad Orpea, à l’issue du Conseil des ministres ce mercredi.

Le président Emmanuel Macron a jugé ce mercredi « bouleversantes » les révélations du livre-enquête (« Les Fossoyeurs » de Victor Castanet) qui dénoncent les maltraitances dans ses Ehpad. Le gouvernement a fustigé le « cynisme » des dirigeants du groupe Orpea, quelques heures avant l’audition de son PDG à l’Assemblée.

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron « a dit que ces révélations étaient absolument choquantes, bouleversantes et qu’elles appelaient évidemment à ce que nous poursuivions notre investissement pour le grand âge », a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l’issue du Conseil des ministres.

Selon des informations du Canard Enchaîné, l’ancien directeur général du groupe Orpea, Yves Le Masne, limogé dimanche, a empoché près de 590.000 euros l’été dernier en revendant des actions, peu de temps après avoir appris la préparation du livre-enquête « Les Fossoyeurs ».

Dans son livre « Les Fossoyeurs », le journaliste Victor Castanet décrit notamment le rationnement des fournitures médicales et de la nourriture dans des établissements aux tarifs pourtant très élevés, une maltraitance chronique des résidents, des objectifs financiers imposés à des directions contrôlées de très près par le siège. Le groupe Orpea réfute ces accusations.

Le nouveau PDG du groupe, Philippe Charrier, est auditionné ce mercredi par la Commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale.

Mardi, il avait été « convoqué », avec le directeur général pour la France, Jean-Christophe Romersi, par Brigitte Bourguignon.

Après la convocation des dirigeants au gouvernement et l’annonce d’une plainte collective, le groupe Orpea est désormais visé par deux enquêtes administratives.

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !