Egypte : une montgolfière explose, 19 morts dont des Occidentaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Egypte : une montgolfière explose, 19 morts dont des Occidentaux
©

Drame

Egypte : une montgolfière explose, 19 morts dont des Occidentaux

L'accident serait dû à une explosion de gaz à 300 mètres du sol.

Les informations arrivent peu à peu. Dix neuf personnes, en majorité des touristes occidentaux et asiatiques, ont péri mardi dans l'explosion d'une montgolfière à bord de laquelle ils survolaient à l'aube Louxor, dans le sud de l'Egypte. Elle a visiblement pris feu et puis a explosé. Aucune liste officielle n'a pour le moment été diffusée par les autorités, et des informations contradictoires circulaient sur le bilan et la nationalité des victimes.

Selon une source au sein des services de sécurité égyptiens, 19 personnes sont mortes, dont neuf venues de Hong Kong, quatre Japonais, trois Britanniques et deux Français. "Je peux vous confirmer que malheureusement il y a deux de nos ressortissants qui sont décédés dans cet accident", a déclaré lors d'un point-presse le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Philippe Lalliot.

Le voyagiste Thomas Cook a indiqué que deux Britanniques avaient été tués et deux hospitalisés. A Hong Kong, le voyagiste responsable de leur séjour a annoncé que neuf ressortissants de Hong Kong figuraient probablement au nombre des touristes tués. L'ambassade de France au Caire a indiqué chercher à obtenir confirmation de la mort de deux de ses ressortissants. A Tokyo, le ministère des Affaires étrangères cité par l'agence de presse Jiji a affirmé que quatre touristes japonais étaient à bord du ballon. Le voyagiste JTB a indiqué que parmi ses quatre clients impliqués dans l'accident, deux au moins avaient trouvé la mort.

La police a bouclé le champ de cannes à sucre où s'est écrasé l'appareil, des habitants tentant de s'approcher des débris.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !