Egypte : 36 détenus pro-Morsi meurent asphyxiés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Trente-six détenus membres des Frères musulmans sont morts asphyxiés par des gaz lacrymogènes
Trente-six détenus membres des Frères musulmans sont morts asphyxiés par des gaz lacrymogènes
©Reuters

Bain de sang

Egypte : 36 détenus pro-Morsi meurent asphyxiés

Alors qu’ils essayaient de s’évader lors d’un transfert vers une prison du Caire, 36 détenus membres des Frères musulmans ont été tués par les gaz lacrymogènes des policiers.

Le chaos se poursuit en Egypte, et le nombre de morts continue d’augmenter considérablement, avec environ 800 tués en cinq jours. Au carnage de mercredi dernier et des 600 victimes, se sont donc ajoutés 36 détenus membres des Frères musulmans, le parti du président déchu Mohamed Morsi. Alors qu’ils essayaient de s’évader pendant leur transfert vers une prison du Caire, les policiers ont riposté en utilisant des gaz lacrymogènes qui n’ont laissé aucune chance aux prisonniers. Ils sont tous morts asphyxiés dimanche.

Dans la même journée, le général Abdel Fattah al-Sissi, le chef de l'armée égyptienne et nouvel homme fort du pays, avait assuré que son pays ne "plierait" pas devant la violence des islamistes. "Quiconque imagine que la violence fera plier l'Etat et les Egyptiens doit revoir sa position, nous ne resterons jamais silencieux face à la destruction du pays", a-t-il également ajouté.

Ce lundi 19 août, les 28 Etats membres de l'Union européenne se retrouvent à Bruxelles pour évoquer la situation au pays des pharaons. Ce rendez-vous sera suivi d’une réunion entre les ministres des Affaires étrangères.

Lu sur LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !