Education nationale : Najat Vallaud-Belkacem indique que 500 postes supplémentaires seront créés en Seine-Saint-Denis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Education nationale : Najat Vallaud-Belkacem indique que 500 postes supplémentaires seront créés en Seine-Saint-Denis
©

Plus toujours plus

Education nationale : Najat Vallaud-Belkacem indique que 500 postes supplémentaires seront créés en Seine-Saint-Denis

La ministre a expliqué ce mercredi sur France Info vouloir faire du département "une terre d'excellence".

Najat Vallaud Belkacem a des ambitions pour l'Education nationale et entend bien que le niveau progresse. Partout, y compris dans les zones où les résultats sont moins bons. Et pour redresser la barre, elle souhaite mettre davantage de moyens. Ainsi, sur France Info ce mercredi, la ministre a annoncé la création de 500 postes en Seine-Saint-Denis d'ici 2017. La ministre a expliqué vouloir faire du département "une terre d'excellence".

Il va donc y avoir une "véritable mobilisation sur trois ans" pour l'école en Seine-Saint-Denis. 300 avaient déjà créés. La ministre promet aussi d'autres mesures fortes. Najat Vallaud Belkacem estime que "l'ouverture des postes" n'est pas le seul problème. Pour elle, il existe également la question du recrutement des "contractuels", moins formés, "avec des parents ensuite qui sont légitimement pas contents d'avoir des gens qui ont moins d'expérience (...) dans les salles de classe".

Un "concours supplémentaire pour permettre à davantage de candidats de rejoindre la Seine-Saint-Denis" va aussi être lancé. Pour la ministre, il faut "valoriser les acquis d'expérience". Enfin, très attendue sur le sujet de la réforme de la notation, Najat Vallaud-Belkacem a botté en touche. "Il s'agit de se demander comment la notation peut dire davantage de choses à l'élève. Les recommandations me seront remises en décembre et je prendrai mes décisions courant 2015" a-t-elle conclu.

A LIRE AUSSI - Suppression des notes à l’école : le fantasme d’adultes qui ne voudraient jamais cesser d’être enfants, quitte à sacrifier l’intérêt des leurs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !