Education : le gouvernement veut durcir les contrôles concernant les écoles musulmanes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Education : le gouvernement veut durcir les contrôles concernant les écoles musulmanes
©Reuters

Dans le viseur

Education : le gouvernement veut durcir les contrôles concernant les écoles musulmanes

Najat Vallaud-Belkacem a déclaré que l'Education nationale envisageait de modifier les modalités d’ouverture des écoles hors contrat.

Najat Vallaud-Belkacem a promis mercredi sur France 2 de lever les interrogations concernant les écoles confessionnelles. De quoi parle-t-on exactement ? Selon Le Monde, de 300 établissements confessionnels (sur 1 300 structures hors contrat) recensés en France. Parmi eux, entre 40 et 50 écoles se revendiquant comme musulmanes et accueillant environ 5000 élèves. A la suite des attentats de novembre, une série d'inspections "surprise" a été lancée dans des établissements soupçonnés de radicalisation. La question des écoles hors contrat, qui ne sont pas tenues de respecter les programmes de l'Éducation nationale, serait donc devenue prioritaire.

Après le discours de Manuel Valls contre la minorité salafiste qui gagnerait la bataille idéologique et culturelle, la ministre envisage ainsi de modifier les modalités d’ouverture d’une école hors contrat. "Je me demande s’il n’est pas venu le temps, compte tenu des risques de radicalisation auxquels nous sommes confrontés, de passer peut-être d’un système de déclaration [pour ouvrir ces établissements] à un système de contrôle a priori, c’est-à-dire d’autorisation", a déclaré la ministre au micro de France 2. "Nous sommes en train de travailler sur ce chantier-là."

Le Figaro note que Depuis plusieurs mois déjà, l'Association des maires de France (AMF) alerte sur la déscolarisation d'enfants musulmans.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !