Écosse : le "non" à l'indépendance l'emporte nettement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Le non l'a emporté en Ecosse
Le non l'a emporté en Ecosse
©Reuters

C'est décidé

Écosse : le "non" à l'indépendance l'emporte nettement

Avec 55,3% des suffrages, les Écossais ont dit "non" à leur indépendance.

La question posée était simple : "L'Écosse doit-elle être un etat indépendant ?" Après des jours de suspens, le "non" à l'indépendance a fini par l'emporter avec 55,42%. Selon la BBC, après le dépouillement de 31 des 32 circonscriptions, le "non" est en avance de 10 points. A 6h15, heure française, la campagne du "non" obtenait plus de 1 397 000 votes, tandis que le "oui" cumulait 1 176 000. 

Dans les grandes villes, les résultats sont partagés. A Édimbourg, le "non" l'emporte avec 194 638 voix contre 123 927 en faveur du "oui" à l'indépendance. L'annonce a déclenché un tonnerre d'applaudissements chez les partisans du "non", qui ont fêté la victroire. A Glasgow, la ville a en revanche voté oui à environ 53%.

Alex Salmond, Premier ministre écossais et leader des pro-indépendance a fait un discours pour reconnaître "sa défaite". "C'est une étape monumentale dans l'histoire de notre pays. Je pense que le processus nous crédibilise et crédibilise l'Ecosse, avec une participation de 90%. C'est l'une des plus élevées de l'histoire de toutes les démocraties, c'est un triomphe pour la démocratie (...). J'accepte le résultat de cette élection et je m'engage à travailler pour l'avenir de l'Écosse et du Royaume-Uni" a-t-il indiqué tôt ce vendredi matin.

En effet, la participation a été exceptionnelle avec plus de 93% de votants selon les premiers chiffres.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !