Cécile Duflot attaque Manuel Valls et dénonce "une synthèse libérale autoritaire" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cécile Duflot attaque Manuel Valls dans une interview au Monde
Cécile Duflot attaque Manuel Valls dans une interview au Monde
©Reuters

Attaque en règle

Cécile Duflot attaque Manuel Valls et dénonce "une synthèse libérale autoritaire"

Dans une interview au Monde ce vendredi après-midi, l'écologiste critique le Premier ministre sur sa méthode. Pour elle, son style et ses discours "autoritaires" ont "dégradé la situation" à Sivens.

Cécile Duflot et Manuel Valls ont un lourd passé. L'écologiste n'a jamais apprécié le Premier ministre même lorsqu'elle était au gouvernement. Ministre du Logement, elle a toujours manifesté son désaccord avec lui. Débarquée de l'équipe gouvernementale il y a quelques mois, elle a désormais retrouvé sa liberté de parole. Et elle ne se prive pas de critiquer Manuel Valls. Dans une interview au Monde, publiée ce vendredi après-midi, elle revient sur la polémique causée par la mort de Rémi Fraisse à Sivens, réclame l'abandon du projet de barrage et demande la création d'une commission d'enquête parlementaire sur les méthodes d'intervention des forces de l'ordre.

"On a fait beaucoup de reproches aux écologistes, mais nous avons été d'une extrême responsabilité et les procès en récupération qui nous sont faits sont un dérivatif indigne de la part de ceux qui ont eu tort de laisser la situation dégénérer" affirme-t-elle d'abord. Puis à la question de savoir qui est responsable de la mort du jeune homme, Cécile Duflot attaque directement Manuel Valls. "En septembre, le Premier ministre s'est rendu dans le Tarn pour dire « nous avons tenu bon à Sivens », avec le ton martial et cette capacité à surjouer l'autorité qui le caractérisent. Je pense que cette déclaration de Manuel Valls, alors que le rapport des experts était en cours, a dégradé la situation" lance-t-elle.

L'ancienne ministre dénonce ensuite "une synthèse libérale autoritaire alors que la modernité est démocratique et écologiste". Dénonçant les méthodes du chef du gouvernement, elle affirme que "plus profondément, c'est la question de la façon de faire qui est posée à la politique".

Demande-t-elle l'abandon du projet de barrage à Sivens ? "Le seul argument donné par ceux qui veulent continuer est que les travaux sont très avancés. Les travaux viennent à peine de commencer. Mais surtout, personne n'est obligé de persister dans l'erreur. Ça vaut pour le barrage, ça vaut aussi pour la politique du gouvernement" conclut Cécile Duflot.

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !