DSK : Myrta Merlino, une journaliste italienne l'accuse d'agression sexuelle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
DSK : Myrta Merlino, une journaliste italienne l'accuse d'agression sexuelle
©

Nouveau scandale en perspective ?

DSK : Myrta Merlino, une journaliste italienne l'accuse d'agression sexuelle

La scène se serait déroulée lors du forum de Davos, en Suisse, dans les années 90 alors que Dominique Strauss-Kahn était ministre des Finances.

Voilà une interview qui risque de faire grand bruit. Après Nafissatou Diallo, après Tristane Banon, après l'affaire du Carlton, Dominique Strauss-Kahn serait encore au cœur d'un nouveau scandale sexuel. C'est en tout cas ce qu'a affirmé Myrta Merlino dans une émission diffusée le 31 mai sur YouTube. Cette journaliste italienne explique que DSK, alors ministre des Finances, a essayé d'abuser d'elle lors d'un forum à Davos à la fin des années 90.


Myrta Melino couvrait à l'époque l’événement et aurait réussi à avoir une interview exclusive de l'homme politique français."Le service de presse de Dominique Strauss-Kahn est venu m'expliquer que le ministre avait une interview très importante avec CNN, mais qu'il souhaitait tout de même m'accorder une interview", témoigne-t-elle à Klaus Davi, l'un de ses confrères italiens. L'ancienne correspondante du service économie d'une chaîne de télévision italienne a donc rendez-vous en soirée dans le bar du palace où séjournait Dominique Strauss-Kahn. Problème : à l'heure de l'entrevue, personne n'est présent. Et c'est là que selon Myrta Merlino les choses se gâtent.

En effet, selon les dires de la journaliste, DSK aurait demandé à faire l'interview dans la chambre de sa suite. Et ce sans la présence du caméraman. "Après avoir hésité, je me suis laissé convaincre et je me suis assise dans un fauteuil. Il m'a offert un grand verre de champagne, et nous avons commencé à parler de tout sauf de l'interview", avance-t-elle. "Dominique Strauss-Kahn m'a ensuite confié qu'il adorait les journalistes. Je lui ai rétorqué que je trouvais que son épouse était une femme et journaliste formidable. Je me suis levée, et, tout en me poussant violemment contre un mur, il a essayé de m'embrasser. Je lui ai retourné une claque violente, me suis débattue et enfuie avec beaucoup de difficultés" ajoute la journaliste aujourd'hui âgée de 43 ans.  

"Ce n'est pas une attaque physique à proprement parler mais une vraie violence psychologique que j'ai subi", rapporte-t-elle encore au cours de l'interview. Et pour expliquer pourquoi elle n'en a pas parlé avant, Myrta Merlino affirme qu'"elle ne voulait pas devenir célèbre à cause de cela". "J'étais jeune et il a fait pression sur moi de façon très désagréable", confie la journaliste. Si les faits s'avéraient exact, DSK se retrouverait encore un peu plus dans la tourmente.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !