Droit de vote des étrangers : le FN approuve le recul du gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Droit de vote des étrangers : le FN approuve le recul du gouvernement
©

Rétropédalage

Droit de vote des étrangers : le FN approuve le recul du gouvernement

Mercredi, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, a semblé enterrer cette réforme, soulignant qu'une majorité constitutionnelle était nécessaire pour la mener à bien.

C’était l’une des promesses de François Hollande. Et elle ne sera pas tenue. Dans son programme de campagne, le candidat socialiste avait fait du droit de vote des étrangers aux élections locales une priorité. Mais depuis son élection beaucoup de choses se sont passées. Ainsi, trois jours après la débâcle des élections européennes, Bernard Cazeneuve a enterré cet engagement. « Il n'y a pas de majorité constitutionnelle pour faire cela (...). Ce n'est pas la peine de poser des questions dont on sait qu'on n'a pas les moyens de les résoudre (...). Nous devons nous concentrer sur l'essentiel de ce que nous pouvons faire immédiatement avec la majorité dont nous disposons : le redressement des comptes du pays, la croissance », a déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur lors de l'émission « Questions d'info » sur LCP en partenariat avec Le Monde, France Info et l'AFP.

Un rétropédalage salué ce jeudi par le Front national. En effet, le vice-président du parti,  Florian Philippot a dit voir dans les propos  de Bernard Cazeneuve un "bel effet du vote Front national". "On voit donc que c'est un vote déjà utile avant même qu'on arrive au pouvoir", a-t-il dit sur i>Télé. "C'est très utile de voter patriote (...) parce que ça fait pression sur le gouvernement", a-t-il ajouté.

Pour rappel, la réforme accordant le droit de vote aux étrangers aux élections locales nécessite une révision de la Constitution et donc une majorité des trois cinquièmes des deux chambres réunies en Congrès à Versailles, majorité qui fait pour l'instant défaut.

lu sur I<Télé

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !