Double revers judiciaire pour Donald Trump avec les condamnations de son ancien avocat et de son ex-chef de campagne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Double revers judiciaire pour Donald Trump avec les condamnations de son ancien avocat et de son ex-chef de campagne
©MANDEL NGAN / AFP

Make Impeachment Great Again

Double revers judiciaire pour Donald Trump avec les condamnations de son ancien avocat et de son ex-chef de campagne

Après les enregistrements secrets de son ancienne conseillère dévoilés dans les médias, le président américain vient de vivre une journée noire ce mardi 21 août.

Donald Trump fait face à une nouvelle tempête médiatique et judiciaire de grande ampleur. 

Michael Cohen, l'ex-avocat personnel de Donald Trump, a donc plaidé coupable de huit chefs d'accusation, pour fraude fiscale et bancaire et pour violation des lois sur le financement des campagnes électorales, devant un juge fédéral de Manhattan, à New York. Cet ancien proche du nouveau locataire de la Maison Blanche a surtout reconnu avoir versé 130 000 et 150 000 dollars à deux femmes affirmant avoir eu une liaison avec Donald Trump en échange de leur silence. L'objectif était d'éviter de "porter préjudice au candidat" pendant la campagne. L'actrice pornographique Stormy Daniels serait notamment concernée.   

Michael Cohen a "témoigné sous serment" que le président américain "lui avait demandé de commettre un crime", selon Lanny Davis, l'avocat de Michael Cohen.

"Si ces versements constituent un crime pour Michael Cohen, pourquoi ne constitueraient-ils pas un crime pour Donald Trump ?"  

Le tribunal d'Alexandria, près de Washington, vient également, ce mardi, de reconnaître la culpabilité de Paul Manafort. Cet ancien directeur de campagne de Donald Trump a été reconnu coupable de fraude bancaire et fiscale. Le jury a rendu un verdict partiel. Ce procès était directement lié à l'enquête russe, menée par le procureur spécial Robert Mueller afin de déceler d'éventuelles traces de l'ingérence du Kremlin dans l'élection présidentielle américaine de 2016. 

Donald Trump a tenu à exprimer sa confiance envers Paul Manafort, "un homme bien". Le président se sent "très triste" après cette décision. 

La succession d'affaires judiciaires impliquant des proches de président américain menace de plus en plus de l'atteindre directement et d'écorner encore un peu plus son image. Donald Trump a donc été "trahi" à plusieurs reprises ces dernières semaines et ces derniers mois par des membres de son entourage.

Ces rebondissements judiciaires de cette semaine ne sont pas un bon présage pour les élections décisives de mi-mandat ("midterm elections") qui vont se dérouler en novembre prochain.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !