Donald Trump vs Joe Biden : suivez la journée de l’élection présidentielle américaine du mardi 3 novembre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Donald Trump Joe Biden élection présidentielle américaine Etats-Unis vote sondage résultats 3 novembre 2020
Donald Trump Joe Biden élection présidentielle américaine Etats-Unis vote sondage résultats 3 novembre 2020
©Mandel NGAN

Maison Blanche

Donald Trump vs Joe Biden : suivez la journée de l’élection présidentielle américaine du mardi 3 novembre

Ce mardi 3 novembre 2020, près de 200 millions d'électeurs américains doivent départager le président sortant Donald Trump et le candidat démocrate Joe Biden. Les premiers résultats sont attendus dans la nuit prochaine. L’inconnue concerne en revanche le vote record par correspondance cette année, suite à la pandémie de Covid-19.

Le destin politique des Etats-Unis pour les quatre prochaines années sera scellé ce mardi 3 novembre 2020. 230 millions d'Américains sont invités à voter dans le cadre de l’élection présidentielle. L'élection de cette année pourrait enregistrer une forte participation. Le vote anticipé a en effet déjà battu des records face notamment au coronavirus.

Les bureaux de vote ont officiellement ouvert aux Etats-Unis pour cette journée cruciale et décisive pour la démocratie américaine. La participation des citoyens américains pourrait battre des records. 

Près de 100 millions d'électeurs sur les 200 millions d'Américains invités aux urnes ont déjà voté. Ce vote par anticipation, très souvent par correspondance, sera une donnée clé du scrutin cette année. C'est la première fois que les élections débutent aux Etats-Unis avec près de la moitié des votes déjà effectués. Ces bulletins seront dépouillés à la fermeture des bureaux de vote.

Le résultat des élections américaines 2020 est entouré de nombreuses inconnues. Il pourrait être consolidé tard dans la nuit ou dans la journée de mercredi.

Le président américain prendra officiellement ses fonctions en janvier prochain. 

MARDI 3 NOVEMBRE

[22h]

Prévisions sur les fermetures des bureaux de vote pour la soirée électorale

Les premiers bureaux de vote fermeront à minuit, heure de Paris, dans certaines régions de l’Indiana et du Kentucky. 

Le flux de fermetures se poursuivra ensuite à échéance régulière, toutes les heures et parfois toutes les trente minutes à travers le pays. Les derniers bureaux de vote fermeront en Alaska, ce mercredi à 7h du matin, heure de Paris.

 

 

[21h45]

Les personnes testées positives au Covid-19 sont autorisées à voter en personne avec un protocole spécifique

Les Américains en quarantaine ou testés positifs au Covid-19 sont autorisés à voter en personne ce mardi. Les Etats se sont adaptés et proposent un protocole sanitaire sécurisé dédié. Il est notamment permis de voter directement dans leurs voitures comme à St. Louis dans le Missouri, selon l’exemple du photojournaliste Robert Cohen qui a dévoilé des photographies sur Twitter de ce dispositif spécifique et adapté.

 

 

[20h15]

Donald Trump est arrivé à son QG

Donald Trump est arrivé à son QG de campagne en Virginie. « J'ai entendu dire que nous nous débrouillions très bien en Floride et que nous nous débrouillions très bien en Arizona. Nous nous débrouillons incroyablement bien au Texas. Nous faisons, je pense que nous faisons - j'entends que nous faisons bien partout. Je pense que nous allons passer une bonne nuit ».

Donald Trump a également assuré qu'il se sentait «très bien» et que tous les Américains étaient en «droit de connaître le vainqueur» le jour de l'élection. 

 

Prévisions des premières estimations 

Les premières estimations sont attendues entre 1h et 2h du matin, heure de Paris. Comme chaque Etat dispose d’un calendrier spécifique pour le dépouillement des votes par correspondance, le dépouillement complet pourrait donc prendre du temps.

 

La bataille des « petits candidats » 

Alors que la campagne présidentielle américaine concerne Joe Biden et Donald Trump, des milliers de « petits » candidats sont aussi concernés par le vote de ce mardi à l’échelle nationale. Jo Jorgensen du Parti libertarien, Howie Hawkins du parti Vert ou bien encore l’artiste Kanye West sont notamment concernés et impliqués dans la course à la Maison Blanche ce mardi. 

Selon des informations de Ouest-France, 1.224 autres candidats se sont déclarés officiellement cette année, pour l’élection présidentielle américaine. 

 

Facebook annonce des sanctions face à la désinformation sur les résultats de l'élection américaine

Le réseau social Facebook a annoncé une série de mesures visant à garantir l'intégrité du scrutin présidentiel de mardi aux Etats-Unis, assurant notamment vouloir limiter la diffusion de toute annonce de victoire avant que les résultats définitifs ne soient connus.

«Si un candidat à l'élection présidentielle déclare une victoire prématurée, nous ajouterons des informations plus spécifiques dans les messages d'avertissement sous ses publications, ainsi que dans les notifications en haut du fil d'actualités, et nous continuerons d'afficher les derniers résultats de votre Centre d'information sur les élections», selon le service de presse de Facebook.

 

[18h30]

Appel au calme dans l’attente des résultats

Le ministre américain à la Sécurité intérieure a appelé mardi les électeurs à attendre patiemment le résultat des élections. La phase de dépouillement pourrait être plus long qu'à l'accoutumée au regard de la forte participation et de l’importance du vote par correspondance avec la pandémie de Coronavirus. Les craintes de débordements concernent notamment les spéculations sur une annonce de victoire anticipée de Donald Trump avant l’annonce officielle des résultats. De nombreuses villes comme New York, Washington, Portland ou Chicago ou décider de renforcer la sécurité de certains sites et des commerces face à la crainte d’éventuels débordements, d’émeutes et de pillages. 

Le ministre américain à la Sécurité intérieure, Chad Wolf, s’est exprimé sur ce sujet lors d’une conférence de presse : 

« Il faudra que les électeurs soient patients en attendant les résultats des élections cette année. Il est important de reconnaître que ce processus pourra prendre du temps ». 

Plusieurs Etats américains ont déjà fait savoir que dépouiller le volume massif des bulletins par correspondance reçus cette année pourrait prendre un ou plusieurs jours de plus qu'en temps normal. Plus de 100 millions d'électeurs avaient déjà voté par correspondance avant mardi, selon un comptage de l'Université de Floride.

 

[18h15]

250 invités à la Maison-Blanche pour la soirée électorale 

Selon des informations de CNN, en raison de la pandémie de Covid-19, le nombre d'invités à la traditionnelle soirée électorale de la Maison-Blanche a été réduit à 250 personnes au lieu de 400 invités.

 

Les Américains ne votent pas uniquement pour leur président 

Les électeurs mobilisés aux Etats-Unis n’élisent pas uniquement leur futur président ce mardi. En plus de scrutins locaux, les électeurs américains sont aussi appelés à renouveler une partie du Congrès : l'ensemble de la Chambre des représentants, mais aussi un tiers du Sénat.  

 

Hillary et Bill Clinton ont voté pour Joe Biden

L'ancien président, accompagné de sa femme, candidate en 2016, ont voté cet après-midi pour Joe Biden. Ils ont publié un message sur Twitter.

 

Un parieur britannique mise 5 millions de dollars sur la réélection de Trump

Les bookmakers britanniques sont connus pour réaliser des opérations démesurées lors d’occasions spéciales. Un parieur britannique aurait misé 5 millions de dollars sur la réélection de Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine. Il s'agirait du plus important pari sur un scrutin politique de l'histoire, selon des informations du tabloïd The Sun. La mise a été enregistrée par des bookmakers basés aux îles Caïmans. Le gain pourrait être de 15 millions de dollars en cas de réélection de Donald Trump.

 

[17h15]

Portland et Washington redoutent des débordements

Le scrutin de ce mardi aux Etats-Unis ravive les craintes d'une flambée de violences dans certaines villes comme à Portland ou à Washington. Les façades de nombreux commerces ont été protégées à l’aide de panneaux de contreplaqué face à la crainte d’éventuels casseurs ou débordements. Quelle que soit l'issue du vote. Des débordements sont redoutés au regard des tensions au cœur de la société américaine. 

La gouverneure démocrate de l'Oregon a publié une ordonnance plaçant Portland entre les mains des forces de sécurité de l'Etat et mettant la Garde nationale en alerte. 

La ville de Washington craint également des émeutes dans les prochaines heures ou les prochains jours, en fonction du moment où tomberont les résultats définitifs de cette élection. 

 

Mike Pence ou Kamala Harris : les futurs vice-présidents des Etats-Unis 

Joe Biden a choisi en août la sénatrice Kamala Harris pour défier avec lui Donald Trump et devenir, en cas de victoire, la première femme vice-présidente des Etats-Unis. 

Donald Trump fait à nouveau confiance à son actuel vice-président, Mike Pence, dans le cadre de la poursuite de son mandat en cas d’élection.  

 

[16h30]

Le collège électoral

Les électeurs américains élisent leur président au suffrage indirect, par l’intermédiaire des grands électeurs de leur Etat. Ils sont au nombre de 538 dans tout le pays et forment le «collège électoral». 

Chaque Etat dispose d'un nombre de grands électeurs égal à celui de ses membres à la Chambre des représentants, qui varie selon la population, et au Sénat (deux par Etat). 

A titre d’exemple, la Californie en compte 55 alors que certains Etats beaucoup moins peuplés ne disposent que de trois grands électeurs. Dans tous les Etats, à l'exception du Maine et du Nebraska, le vainqueur du scrutin remporte l’intégralité des grands électeurs. Le candidat qui  parvient à réunir le chiffre de 270 grands électeurs est alors officellement élu président.

Lors du dernier scrutin, Donald Trump a pu accéder à la Maison-Blanche en ayant reçu près de trois millions de voix de moins que son adversaire Hillary Clinton. L’élection avait pu être remportée grâce au poids et aux conquêtes des grands électeurs. 

 

[14h45]

Confiance de Donald Trump pour l’issue de l’élection

Donald Trump est confiant pour l’élection présidentielle. Il assure avoir « une très solide chance de gagner» la présidentielle. Le président américain, candidat à sa succession, s’est exprimé lors d'un entretien accordé à la chaîne Fox le jour même de l'élection. Le président républicain a estimé que «les foules incroyables» présentes à ses meetings allaient «se traduire» par des votes en sa faveur et créer la surprise comme en 2016.

«On va gagner très largement au Texas, en Floride, en Arizona. Je pense que les résultats seront très bons pour nous en Caroline du Nord ». Les résultats «seront bons en Pennsylvanie» également selon lui.

 

[14h30]

Les derniers sondages

Selon les études d'opinion établie par le site RealClearPolitics, Joe Biden, avec 50,7% des intentions de vote, disposerait d’une avance de 6,8 points sur Donald Trump (43,9%). Cet avantage est resté globalement stable. Donald Trump va-t-il réussir à inverser cette tendance et ces courbes des sondages comme lors de la précédente face à Hillary Clinton ? Réponses dans quelques heures…

 

Heure approximative des résultats ?

Avec l’importance du vote par correspondance cette année et avec la pandémie de Covid-19, de nombreuses inconnues demeurent pour l’officialisation des résultats de l’élection présidentielle américaine. Traditionnellement, le vainqueur est connu dans la nuit de mardi à mercredi. Il y a quatre ans, la victoire de Donald Trump a été prononcée à 2h31(heure locale, à Washington). 

 

Dépenses des candidats

Les sommes levées et dépensées par les équipes de campagne ont atteint des sommets et dépassé de nouveaux records, malgré l’épidémie de coronavirus et les restrictions sur la campagne et pour les meetings. 6,6 milliards de dollars ont été déboursés par les candidats à la présidentielle, soit 2 milliards de plus que lors du duel Clinton-Trump, selon une étude du Center for responsive politics. 

 

Etats clés de l’élection présidentielle américaine

La présidentielle américaine devrait se jouer dans dix «swing states». Ces Etats américains sont susceptibles de basculer d'un parti à l'autre et de bouleverser considérablement le cours de l’élection tout au long de la soirée et de la nuit de mardi. Les candidats Donald Trump et Joe Biden ont décidé de multiplier les déplacements dans ces Etats afin de mobiliser un maximum d’électeurs. 
Parmi les Etats clés cette année figurent la Californie, la Pennsylvanie, le Michigan, la Floride, la Caroline du Nord, le Wisconsin, l’Arizona ou bien encore le Texas. 

 

Clips de campagne 

Les deux candidats ont multiplié les clips de campagne ces derniers mois. Le président sortant Donald Trump a été très critiqué par le camp des démocrates pour sa gestion de la crise du Coronavirus. 

Crédit : WIN MCNAMEE, ANGELA WEISS / AFP / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Crédit : Mandel NGAN, Jim WATSON, Brendan SMIALOWSKI / AFP

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !