Donald Trump promet "le feu et la colère" à la Corée du Nord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump promet "le feu et la colère" à la Corée du Nord
©NICOLAS ASFOURI / AFP

Tendu

Donald Trump promet "le feu et la colère" à la Corée du Nord

Le président américain riposte aux menaces répétées de la Corée du Nord.

Ce 9 août, face aux menaces répétées de la Corée du Nord, Donald Trump a promis à Kim Jong-Un "le feu et la colère". Le président des Etats-Unis a prévenu que la réaction américaine serait d’une ampleur "que le monde n’a jamais vue jusqu’ici".

"Une guerre totale effaçant tous les fiefs des ennemis"

Quelques heures plus tard, Pyongyang a répondu à Donald Trump et s’est dit prêt à tirer des missiles balistiques sur l’île de Guam, dans le Pacifique, qui abrite une base militaire américaine comptant un escadron de sous-marins, une base aérienne et un groupe de garde-côtes. Selon l'agence officielle KCNA qui cite un communiqué de l'armée, ce projet pourrait être mis en œuvre "à tout moment", une fois qu'il sera finalisé.

>>> À lire aussi : Menace nucléaire : mais que se passerait-il vraiment si cela tournait mal en Corée du Nord ? 

"Actuellement, la Corée du Nord étudie avec attention le plan opérationnel afin de faire feu sur les zones situées autour de Guam avec une fusée balistique à portée intermédiaire Hwasong-12", ajoute l'agence nord-coréenne. En outre, la Corée du Nord a accusé les États-Unis de préparer une "guerre préventive" et a déclaré que toute mise à exécution de ce plan déclencherait "une guerre totale effaçant tous les fiefs des ennemis, notamment le territoire américain", selon un porte-parole de l'Armée populaire de Corée (APC).

La réaction de Donald Trump inquiète

Cette réaction du milliardaire intervient suite à un article du journal américain The Washington Post qui avait décrit les progrès nord-coréens dans son programme nucléaire. Celui-ci ferait de la Corée du Nord une puissance nucléaire mondiale. La réaction du président américain fait pourtant peur. Le démocrate Eliot Engel, membre de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, a estimé que même si "la Corée du Nord est une vraie menace", "la réaction délirante du président laisse entendre qu’il pourrait envisager d’utiliser les armes nucléaires américaines en réponse à un commentaire désagréable d’un despote nord-coréen". De son côté, Eddi Calvo, le gouverneur de l’île américaine, située stratégiquement entre la péninsule coréenne et la mer de Chine méridionale, a préféré minimiser les menaces de la Corée du Nord. Toutefois, il a noté que le territoire était "prêt à toute éventualité"…

Lu sur France 24

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Cyberguerre, les promesses déçues : les armes employées contre l'Iran ou la Corée du Nord ne fonctionnent pas contre l'Etat islamiqueMenace nucléaire : mais que se passerait-il vraiment si cela tournait mal en Corée du Nord ?La Corée du Nord lance un nouveau missile, les Etats-Unis envisagent "toutes les options"Corée du Nord : Trump prêt à rencontrer Kim Jong-Un "si les conditions sont réunies"

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !