Donald Trump aurait ordonné des frappes en Iran avant de les annuler au dernier moment | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump aurait ordonné des frappes en Iran avant de les annuler au dernier moment
©NICHOLAS KAMM / AFP

Le jour où tout a basculé

Donald Trump aurait ordonné des frappes en Iran avant de les annuler au dernier moment

Le président américain Donald Trump a annulé au dernier moment une opération militaire contre l'Iran selon des informations du New York Times.

Dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 juin, la tension entre l'Iran et les Etats-Unis a failli connaître une étape dramatique. 

Selon des révélations du New York Times, Donald Trump avait approuvé une attaque à l'aube sur des cibles iraniennes. Des radars et des batteries de missiles auraient dû être visés. 

Donald Trump a finalement renoncé à cette opération au dernier moment. Cette mission n'a pas été menée à son terme. Les navires de guerre étaient en position et les avions de combat avaient pourtant décollé avant le renoncement du président américain. 

Selon un représentant de haut rang de l'administration cité par le New York Times, aucun missile n'a été tiré. Les raisons pour lesquelles Donald Trump a décidé de renoncer à son plan "ne sont pas claires". Des enjeux stratégiques et logistiques pourraient être en cause. 

La Maison Blanche et le Pentagone ont refusé de commenter cette information. 

Les relations entre Washington et Téhéran étaient tendues ce jeudi après la destruction d'un drone américain par l'Iran. Donald Trump avait indiqué que cette action était une "très grosse erreur". 

Les autorités iraniennes ont dévoilé ce vendredi qu'elles disposaient de preuves "irréfutables" montrant que le drone américain abattu jeudi était entré dans son espace aérien, contrairement aux informations des Etats-Unis. 

James G. Stavridis, qui a pris sa retraite en tant qu'amiral après avoir été commandant suprême des forces alliées de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, a averti que les deux pays menaient un jeu dangereux qui pourrait rapidement dégénérer. Selon le New York Times, il considère cet incident comme "une démarche d'escalade logique mais très dangereuse de la part de l'Iran". 

Donald Trump a fait parvenir dans la nuit un message aux autorités iraniennes pour les informer de l'imminence d'une attaque tout en leur faisant part de sa volonté de dialogue. Ces informations ont été communiquées vendredi des sources gouvernementales iraniennes.

"Dans son message, Trump dit qu'il est contre une guerre avec l'Iran et qu'il veut discuter avec Téhéran de plusieurs sujets. [...] Il a donné un court délai pour qu'une réponse lui soit donnée, mais dans l'immédiat, notre réponse, c'est qu'il revient à notre guide suprême de se prononcer", selon une source citée par Reuters. 

La situation pourrait connaître un virage dramatique en cas de conflit, selon les autorités iraniennes: 

"Nous avons clairement indiqué que le guide est contre toute discussion mais le message lui sera transmis pour qu'il prenne une décision. [...] Nous avons toutefois prévenu le responsable d'Oman (qui a transmis le message américain) que toute attaque contre l'Iran aurait des conséquences régionales et internationales".

New York Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !