Djihad en Syrie : soupçonné de recruter des Français, un Algérien est expulsé de l'Hexagone | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Djihad en Syrie : soupçonné de recruter des Français, un Algérien est expulsé de l'Hexagone
©

Radical

Djihad en Syrie : soupçonné de recruter des Français, un Algérien est expulsé de l'Hexagone

Résident régulier en France, l’homme a été interpellé en Turquie dans un bus qui envoyait un groupe vers la Syrie. Il a ensuite été confié aux autorités françaises qui l’ont renvoyé dans son pays natal.

Soupçonné de recruter des Français pour mener le djihad en Syrie, un Algérien de 37 ans été expulsé ce jeudi. Résident régulier en France, l’homme a été interpellé en Turquie dans un bus qui envoyait un groupe vers la Syrie. Il a ensuite été confié aux autorités françaises qui l’ont renvoyé dans son pays natal. Selon le ministère de l’Intérieur, il serait lié à des "membres de la mouvance islamiste radicale qui ont été impliqués dans le recrutement d'individus pour intégrer des filières djihadistes à destination de l'Afghanistan et de la Syrie". 

L' homme, qui était arrivé en France à l’âge de deux ans, "a été interpellé mi-mars, alors qu'il tentait d'entrer illégalement en Syrie dans un bus convoyant des djihadistes pour se rendre dans la région d'Alep. Quatre de ses proches, des hommes originaires d'Albertville (Savoie) comme lui, ont été arrêtés et expulsés dans la foulée vers la France", a expliqué une source proche de l'enquête. Le suspect avait quitté la France en février pour se rendre en Turquie. "Le départ de cet homme, repéré par les services de renseignement français, coïncidait avec le signalement auprès des policiers et de gendarmes de plusieurs familles résidant en Savoie et notamment à Albertville, signalant le départ de proches vers la Syrie", a ajouté la source. Les Savoyards prévoyaient de rejoindre l'un des groupes jihadistes les plus radicaux, appelé "L'État islamique en Irak et au Levant". 

"J'ai été étonné de le savoir parti pour la Syrie et depuis je n'ai plus eu de nouvelles de lui", a déclaré le cousin du principal suspect. Ce dernier a une épouse et une petite fille en Algérie.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !