Djihad : des spots télévisés diffusés sur les principales chaînes pour dissuader les jeunes de partir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Djihad : des spots télévisés diffusés sur les principales chaînes pour dissuader les jeunes de partir
©Reuters

Initiative

Djihad : des spots télévisés diffusés sur les principales chaînes pour dissuader les jeunes de partir

Plus d'une vingtaine de médias dont TF1, France Télévisions, Facebook ou Dailymotion diffuseront gratuitement ces spots préventifs.

Manuel Valls l'a dit ce mercredi matin sur RTL : il y aurait plus de 1 300 Français au sein des rangs de l'Etat islamique. Pour faire face au phénomène des départs vers la Syrie, de plus en plus nombreux, le gouvernement lance une nouvelle initiative avec des spots télévisés qui seront diffusés sur les principales chaînes. Le gouvernement entend ainsi "produire un contre-discours". Plus d'une vingtaine de médias dont TF1, France Télévisions, Facebook ou Dailymotion diffuseront gratuitement ces spots préventifs. 

Avec les familles d'enfants partis en Syrie, la productrice Fabienne Servan-Schreiber et sa société Cinétévé ont confectionné ces spots sous forme de témoignages. Ces spots de plus d'une minute relaient aussi le numéro vert mis en place par le gouvernement en avril 2014, permettant de signaler les aspirants au djihad. 

Parmi les personnes participant à ces spots, Véronique dont le fils de 22 ans est parti en Syrie, Baptiste qui évoque sa fille de 17 ans, embrigadée ou encore Saliha qui raconte l'appel téléphonique un jour qui lui disait d'être "fière", que son fils était mort "en martyr". Ces témoignages sont aussi présents sur le site www.stop-djihadisme.gouv.fr"Nous sommes engagés dans un combat extrêmement difficile" contre le terrorisme, a souligné Bernard Cazeneuve qui a dit espérer que ces spots aient un effet.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !