Attentats de Bruxelles : 31 morts et 270 blessés ; deux kamikazes identifiés ; chasse à l'homme pour un troisième suspect | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Attentats de Bruxelles : 31 morts et 270 blessés ; deux kamikazes identifiés ; chasse à l'homme pour un troisième suspect
©Reuters

Nouveau drame

Attentats de Bruxelles : 31 morts et 270 blessés ; deux kamikazes identifiés ; chasse à l'homme pour un troisième suspect

Les deux kamikazes sont les frères Khalid et Ibrahim El Barkaoui ; un troisième suspect n'est toujours pas identifié et est "activement" recherché.

Ce qu'il faut retenir : 

  • Deux explosions ont retenti à l'aéroport de Zaventem à Bruxelles. Une autre explosion a visé le métro à la station Maalbek qui dessert les institutions européennes. 

  • Le dernier bilan est de 31 morts et 270 blessés.

  • Les deux kamikazes de l'aéroport ont été identifiés comme les frères Khalid et Ibrahim El Barkaoui ; un troisième suspect n'est toujours pas identifié et est "activement" recherché.

  • Huit Français ont été blessés, dont trois grièvement lors des attentats bruxellois. 

  • L'attentat a été revendiqué par l'Etat islamique. 

  • La police fédérale belge diffuse un avis de recherche contre un des terroristes présumés :  l'homme portant un chapeau noir sur la photo à l'aéroport. 

  • De nombreuses perquisitions ont eu lieu, les services de sécurité ont notamment découvert des explosifs.

Les dernières informations :

13h12 : Conférence de presse du procureur du roi

Le dernier bilan officiel est de 31 morts et 270 blessés. Le procureur s'attend "malheureusement" à une évolution dans les heures à venir.

L'identité d'un des deux kamikazes, Khalid El Bakraoui, frère d'Ibrahim, est confirmée, grâce à ses empreintes. L'autre n'est pas formellement identifié. Sur la photo prise à l'aéroport, on voit Ibrahim El Bakraoui. "Le deuxième kamikaze à gauche sur la photo n'a pas été identifié. Le troisième est en fuite. Son sac contenait la charge explosive la plus importante." Cet homme est "activement recherché" et n'a toujours pas été identifié.

Les enquêteurs ont trouvé le testament d'un des kamikazes sur son ordinateur, trouvé dans une poubelle lors d'une perquisition. Selon TF1, ce testament prouverait que les fères El Bakraoui ont commis leur acte pour venger Salah Abdeslam. Cinq perquisitions ont été effectuées depuis les attentats. Dans un des appartements perquisitionnés à Shaerbeek, ont été trouvés 15 kilos d'explosifs, des détonateurs et une valise pleine de clous et de vis.

Pour Alain Lefèvre, directeur général du centre de crise, le bilan définitif est encore difficile à établir car il faut encore identifier toute les victimes.
Actuellement, le métro roule sur un nombre de stations limitées, le trafic aérien reste fermé jusqu'à nouvel ordre.
La présence policière et militaire est renforcée sur l'espace public.

Le niveau de sécurité 4, le plus élevé, activé après les attentats, sera maintenu jusqu'à nouvel ordre.

13h : Interventions de Manuel Valls et de Charles Michel, premier ministre belge

"La réponse doit être européenne. C'est l'Europe qui est attaquée. Bruxelles c'est la capitale. C'est le coeur de l'Europe," a dit Manuel Valls en précisant qu'il attendait du Parlement européen qu'il se décide enfin à adopter le PNR, le système automatisé qui répertorie les données personnelles des passagers de transports. "Il faut tourner la page de l'angélisme et d'une certaine forme d'insouciance. (...) Nous sommes dans un moment particulier de l'Histoire."
Charles Michel a lui déclaré : "le terrorisme, nous l'avons compris, ne connait pas de frontières (...)  C'est une mobilisation, c'est un engagement, c'est une détermination que l'on doit partager avec la France, avec la Belgique mais certainement aussi dans l'ensemble de l'Union européenne parce ce sont aussi les valeurs européennes de démocratie, de liberté qui sont agressées sauvagement au travers de ces attentats tragiques."

12h36 : La réouverture de l'aéroport pourrait être reportée

La réouverture de l'aéroport prévue demain pourrait en réalité prendre plusieurs jours. Les autorités aéroportuaires n'ont toujours pas eu accès aux zones sinistrées, selon notre correspondant local et RTBF.

12h14 : Des doutes sur l'identité du suspect arrêté

Le suspect arrêté à Anderlecht serait bien un suspect de terrorisme, mais il ne s'agirait finalement pas de Najid Laachraoui, l'homme identifié sur les vidéos de l'aéroport de Bruxelles, selon La Libre Belgique.

11h55 : Observation d'une minute de silence

Le roi des belges, le premier ministre de Belgique mènent une minute de silence à Bruxelles, près de l'explosion de Maalbek. Manuel Valls est également sur place.

11h52 : Comprendre où se sont déroulés les attentats

Belle infographie de Reuters qui montre où, exactement, se sont déroulés les attentats.

11h09 : Najim Laachraoui arrêté

Najim Laachraoui, le fameux troisième suspect dans les attentats de Bruxelles, vient d'être arrêté à Anderlecht. Sa photo de caméra de sécurité de l'aéroport de Zaventem à Bruxelles avait été diffusée dans tous les médias. Selon les autorités, c'était le dernier suspect à être encore en fuite après les attentats de Bruxelles. Il était déjà recherché depuis des mois par les services de sécurité pour des faits liés au terrorisme. Une conférence de presse aura lieu à 13 heures.

De plus, son ADN avait été retrouvé sur du matériel explosif ayant été utilisé pour les attentats de Paris, et il avait séjourné en Syrie. Comme le signale La Dernière heure, un journal belge qui a lancé l'info, il faisait partie d'une mouvance belge plus large, radicalisée et qui a transité par la Syrie à partir de 2012. Sous le nom de guerre "Abou Idriss", il apparaît dans un procès belge contre une filière syrienne, et il avait cotoyé Salah Abdeslam. 

7h10 : Les deux kamikazes de l'aéroport identifiés

Selon des informations de la RTBF, les frères El Bakraoui, Khalid et Brahim, de nationalité belge, seraient bien les deux kamikazes de l’attentat de l’aéroport de Zaventem, qui a frappé la Belgique mardi. Khalid aurait loué sous une fausse identité l'appartement de Forest, perquisitionné mardi dernier où avait éclaté une fusillade avec la police et dans lequel se cachait Salah Abdeslam. Et les liens entre les attentats de Bruxelles et ceux de Paris en novembre dernier se font un peu plus précis puisque c'est également Khalid El Bakraoui qui avait loué l'appartement de Charleroi, qui avait servi de planque aux terroristes qui ont commis les attaques de Paris en novembre.

19h20 : opération de police en cours à Schaerbeek

Selon RTL, à Schaerbeek, c'est un bâtiment précis, situé non loin de la gare qui ferait l'objet d'un examen minutieux par les forces de police auxquelles les démineurs de l'armée portent assistance. Un important périmètre de sécurité de plus de 500m a été installé autour de ce bâtiment qui pourrait renfermer des éléments utiles aux enquêtes en lien avec les explosions qui ont frappé Bruxelles ce matin.

En duplex de Schaerbeek, la RTBF annonce un véhicule blindé et des ambulances. Enormément de policiers positionnés depuis 10 min. Intervention en cours. Des policiers casqués et lourdement armés sont à la recherche d'explosifs.

19h04 : discours du roi de Belgique

"Face à  menace nous continuerons à répondre ensemble avec fermeté, avec calme et dignité. Gardons confiance en nous-même. cette confiance est notre force", a déclaré Philippe Ier de Belgique. 

18h45 : de nombreux monuments eurpéens seront ce soir aux couleurs de la Belgique

18h30 : le Premier ministre Charles Michel prend la parole lors d'une conférence de presse

"Il y aura un avant et un après", a-t-il déclaré. 

"Ceux qui ont choisi d'étre les ennemis de la démocratie doivent savoir que nous resterons unis et déterminés pour protéger nos libertés fondamentales. Nous voulons le plus rapidement possible revenir à une vie normale. La liberté à été frappée ce matin comme elle l'avait été à Paris, à Londres. Nous sommes très mobilisés pour faire face à cette épreuve tragique qui nous frappe en plein coeur. Les investigations vont se poursuivre jour et nuit dans les heures qui suivent", a-t-il ajouté. 
18h20 : la police fédérale belge diffuse un avis de recherche contre un des terroristes présumés

18h02 : déclaration de Barack Obama

"Nous ferons tout ce que nous pourrons pour soutenir nos amis et alliés", a déclaré le président des Etats-Unis lors d'un discours à La Havane (Cuba). 

17h48 : un suspect possiblement retranché à Schaerbeek 

17h40 : 6 policiers blessés lors de l'attaque dans l'aéroport

Selon RTL, six policiers blessés lors de l'attentat à Zaventem. Leur présence n'a pas permis d'éviter l'action des terroristes.

17h30 : François Hollande est à l'ambasse de Belgique

"En ce jour tragique, la France se tient aux côtés de la Belgique", a-t-il écrit sur le registre de condoléances. 

17h20 : la personne en blanc à droite sur la photo serait le tireur 

Selon RTL, les deux individus en noir sur les photos de l'aéroport qui ont une seule main gantée sont les kamikazes. Celui en clair à droite serait le tireur. La revendication de l'EI mentionne un attentat suicide dans la station de métro Malbeek. Les médecins qui soignent les blessés font état de clous disposés dans les engins explosifs, indique notre correspondant. 

17h10 : une image pour soutenir les Belges fait le tour des réseaux sociaux
Il s'agit d'une pub pour Burger King datant de 2008 qui a été détournée. 

17h07 : selon le directeur de l'aéroport, les attentats de Zaventem ont fait 10 tués et 80 blessés

Le gouverneur de la province de Brabant flamand indique que l'aéroport était supposé accueillir 60.000 passagers aujourd'hui. Il a été fermé ce matin pour une durée de 24h provoquant l'annulation de 600 vols. Avant d'envisager la réouverture au trafic, il faut évaluer les dégâts occasionnés au terminal par les explosions, indique notre correspondant sur place. 

16h56 : condamation de Ban Ki-Moon 

Le secrétaire général de l'ONU dénonce des "attaques méprisables".

16h32 : mise en berne

Les drapeaux vont être mis "en berne" en France, a annoncé François Hollande, devant l'ambassade de Belgique.

16h30 : l'Etat islamique revendique l'attaque 

"Des combattants de l'Etat islamique ont perpétré une série d'attentats, avec des ceintures d'explosifs et des bombes, mardi, visant un aéroport et une station de métro du centre de la capitale belge Bruxelles", écrit l'agence affiliée au groupe terroriste. 

16h28 : Selon notre correspondant à Bruxelles, le centre de crise confirme 10 morts à l'aéroport, 20 morts à Malbeek et 130 blessés. Le trafic aérien reste gelé. De son côté, la RTBF annonce une revendication de l'EI. 

16h12 : devant le Palais royal, Bruxelles semble désert 

15h53 : Les hôtels bruxellois ont décidé d'accueillir gratuitement les personnes bloquées à Bruxelles par la coupure des trains et des avions 

15h44 : Jan Jambon, ministre de l'Intérieur belge, a annoncé trois jours de deuil national

15h38 : la photo des suspects à l'aéroport

15h05 : le compte Twitter du gouvernement se met aux couleurs belges

15h : les vols vers Bruxelles ont été redirigés toute la matinée


14h55 : nouveau bilan (34 morts et près de 200 blessés)

Les pompiers annoncent un nouveau bilan pour les explosions à l'aéroport : 14 morts et 92 blessés, auquels s'ajoutent les 20 morts et 106 blessés dans le métro, confirmés par le maire de Bruxelles. Ce bilan risque évidemment d'évoluer dans le temps.

14h50 : alerte à la bombe à l'hôpital Saint-Pierre

Une alerte à la bombe est en cours à l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles. Pour le moment, pas d'évacuation. Les policiers belges procèdent à plusieurs explosions de colis suspects dans la ville. Certains médias affirment qu'une ceinture explosive a été ainsi neutralisée à l'aéroport. 

14h45 : Le pape François «condamne à nouveau la violence aveugle qui engendre tant de souffrances

14h23 : le maire de Bruxelles confirme la mort de 20 personnes dans le métro


Yvan Mayeur (Bourgmestre de Bruxelles) confirme le bilan de 20 morts dans l'attentat dans le métro, à la station Maelbeek. Il a aussi fait "106 blessés : 17 blessés graves, 23 blessés fortement atteints et 66 blessés plus légers."

14h15 : Anne Hidalgo propose un "rassemblement silencieux"

14h02 : "Nous devons tous être unis face à ces odieux terroristes" affirme David Cameron

"J'ai appelé le Premier ministre belge pour exprimer notre solidarité et nos condoléances à tout le peuple belge. Nous sommes à leurs côtés dans ce moment très difficile" affirme le Premier ministre britannique. "Nous devons tous être unis face à ces odieux terroristes et faire en sorte qu'ils ne puissent jamais gagner."

14h : nouveau bilan provisoire

Les médias belges annoncent 34 morts dans ces attaques : il y aurait eu 14 morts à l'aéroport et 20 morts dans le métro.

13h48 : la Comission européenne met ses drapeaux en berne


13h40 : la Belgique paralysée

Le centre de crise demande à toutes les entreprises situées sur le territoire bruxellois de confiner les employés. L'usine Audi d'Anderlecht située à quelques centaines de mètre du lieu où a été capturé Abdelslam vendredi est à l'arrêt. Les élèves doivent aussi rester dans leurs classes. Les policiers démineurs s'occupent de faire exploser plusieurs colis suspect, notamment à l'aéroport.

13h30 : au tour de Trump de réagir

13h25 : l'entreprise de transports donne des détails sur l'attaque dans le métro

L’explosion est intervenue juste après que le métro ait redémarré en direction d’Arts-Loi. La bombe a explosé dans la deuxième voiture qui était, elle, encore le long du quai. Le conducteur a immédiatement stoppé le convoi et a évacué les voitures 1 et 3.

13h10 : nouvelles vidéos des attentats


L'explosion à la station de métro Maelbeekpar Le_Soir


Evacuation de l'aéroport

13h : des perquisitions en cours à Bruxelles

Selon la RTBF, de nouvelles perquisitions ont lieu à Bruxelles. La justice belge demande désormais à la presse de ne pas communiquer "sur l'enquête en cours". 

12h50 : l'évacuation du métro

12h40 : des armes retrouvées ?

L'agence de presse Belga, citant une source fiable, évoque que des armes auraient été retrouvées à l'aéroport. Par ailleurs, deux personnes auraient été arrêtées Gare du Nord, à Bruxelles. Selon la RTBF, une kalachnikov a été retrouvée dans le hall des départs de Zaventem.

12h35 : "Le terrorisme a frappé la Belgique, mais c'est toute l'Europe et c'est tout le monde qui est concerné", déclare François Hollande.

"C'est l'Europe qui était visée à travers la Belgique. Nous devons prendre conscience de l'ampleur de ces attaques" a déclaré, depuis l'Elysée François Hollande, dénonçant de "lâches et odieux attentats" à Bruxelles. "La France et la Belgique sont liées. Nous apporterons les moyens nécessaires."


12h30 : les politiques français réagissent...

12h20 : 11 morts à l'aéroport, 15 dans le métro

Selon la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block, les explosions terroristes à l'aéroport de Zaventem ont fait 11 morts et 81 blessés. Pour rappel, la STIB annonçait le chiffre de 15 morts dans l'explosion du métro.

12h06 : des suspects en fuite ?


Selon RTL.be, un suspect serait en fuite.

11h57 : pas de lien avec Abdeslam, pour le moment

Pour le moment, aucun lien avec l'arrestation de Salah Abdeslam : "Nous n'avons aucune information sur cela" a déclaré le Premier ministre belge. Les attentats n'ont pas encore été revendiqués. Le procureur fédéral a confirmé 2 explosions à l'aéroport puis une dans le métro.

11h53 : la frontière franco-belge contrôlée

11h51 : la Belgique a été frappée par deux attentats "aveugles, violents et lâches", affirme le Premier ministre belge Charles Michel

"Dans ce moment noir pour notre pays, je veux appeler chacun à faire preuve de calme mais aussi de solidarité. Nous devons faire face à cette épreuve en étant unis, solidaires, rassemblés."

11h47 : Nicolas Sarkozy exprime son soutien aux Belges


11h38 : 15 morts dans le métro


Le bilan évolue rapidement. Selon la Société des transports intercommunaux de Bruxelles, 15 personnes sont décédées dans l'explosion à Maelbeek et 55 ont été blessés dont 10 dans un état critique, affirme la RTBG.

11h31 : Nouvelle explosion à Bruxelles, provoquée par les démineurs

Selon l'agence de presse Belga, une nouvelle explosion dans le quartier de la rue de la Loi a eu lieu. Il s'agirait d'un colis suspect, détruit par les démineurs belges.

11h30 : bilan détaillé

Selon la RTBF, il y aurait 11 morts à l'aéroport de Zaventem et 10 morts dans le métro de Maelbeek. 1000 policiers vont être déployés à Bruxelles.

11h25 : Manuel Valls s'exprime à son tour

"Nous sommes en guerre, nous subissons depuis plusieurs mois en Europe des actes de guerre" a expliqué le Premier ministre. 

11h20 : Bernard Cazeneuve annonce le renforcement de la sécurité en France


"Ce matin j'ai décidé de déployer 1600 policiers et gendarmes supplémentaires dans différents points du territoire, aux frontières mais aussi aux infrastructures de transport aérien, maritime et ferroviaire" a expliqué le ministre de l'Intérieur, après sa réunion avec François Hollande et Manuel Valls.

11h20 : Facebook lance la signalisation

Comme pour les attentats de Paris, le réseau social permet aux Bruxellois et à toutes les personnes sur place de se déclarer "en sécurité." 

11h15 : une première vidéo à l'aéroport de Bruxelles

11h10 : la puissance de l'explosion dans le métro

11h : multiples évacuations

La gare d'Anvers et le palais de Justice de Bruxelles ont été évacués par mesure de sécurité.

10h57 : nouveau bilan officieux, 21 morts

Un nouveau bilan a été indiqué par les pompiers auprès de l'AFP : il y aurait donc 21 morts lors de ces explosions. Un bilan encore provisoire. Le gouvernement ordonne aux habitants de Bruxelles de ne pas sortir de chez eux.

10h52 : alerte levée à la gare du Nord

Les policiers ont levé l'alerte à la gare du Nord après la découverte d'un colis suspect. Le trafic Thalys est bloqué. Tout le trafic Eurostar en provenance ou à destination de Bruxelles est interrompu.

10h50 : Attentat-suicide confirmé à Zaventem

Selon la RTBF, le procureur du roi a confirmé un attentat-suicide à l'aéroport.

10h45 : les impressionants dégâts des explosions

10h40 : le Quai d'Orsay ouvre une cellule de crise

#Bruxelles Une cellule de crise est ouverte au Quai d'Orsay : 01 45 55 80 00 https://t.co/FsDIkPrT38#Zaventem

10h35 : Les lieux concernés

10h30 : Crainte pour le parlement belge, l'armée se déploie

 RTL rapporte à l'instant que le parlement et le 16 rue de la Loi (bureaux du premier ministre) sont en cours d'évacuation. L'armée se déploie dans les rues de Bruxelles pour protéger les institutions et les lieux de pouvoir. Les parents sont invités à NE PAS venir retirer leurs enfants des écoles.

10h25 : Bruno Le Roux vise la droite

10h20 : Paris renforce sa sécurité dans les aéroports et les gares

10h15 : opération de déminage en cours

10h10 : pour contacter la cellule de crise

Les autorités belges ont mis en place un numéro vert. Pour appeler depuis la France, voici le numéro : 00 (32) 02 506 47 11. 

10h05 : au moins 13 morts à l'aéroport et 10 morts dans le métro

Les médias belges évoquent des premiers bilans non-officiels :  13 morts et 35 blessés à l'aéroport et 10 morts dans le métro, indique notre correspondante.

10h : Réunion autour de François Hollande

Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian ont rendez-vous à l'Elysée pour une réunion avec François Hollande à 10 heures. Il s'agit d'une réunion de crise.

9h50 : les premières images de l'aéroport


iTELE en directpar ITELE

Il y aurait eu également une déflagration dans le métro de Bruxelles, selon iTélé, et de nombreux témoins. On parlerait maintenant de plus de 20 morts. La police de la route a fermé la circulation sur le ring connecté aux accès de l'aéroport. Sur place, la situation semble chaotique, indique notre correspondant à Bruxelles.

Selon BFM TV les services de sécurité belges s'attendaient à une attaque depuis hier. Selon la chaîne locale VTM, il y aurait eu attentat suicide. 

Au moins deux explosions ont eu lieu dans l’aéroport de Zaventem, à Bruxelles, un peu avant 8h. Selon les médias belges, il pourrait s’agir de ‘’deux bombes’’, une dans la zone charter et l'autre dans le hall des départs, mais aucune confirmation pour le moment. Une partie du plafond s'est effondrée. La police fédérale évoque un mort et plusieurs blessés, RTBF parle de 11 morts et de dizaines de blessés, un bilan provisoire ferait état de plus de 20 morts. La chaine flamande officielle VRT fait état d'une troisième bombe qui n'aurait pas explosé à l'aéroport.

Ces explosions ont rapidement été suivies d'explosions dans le métro de Bruxelles, à la station Maalbek et également vraisemblablement à la station Schuman, qui dessert les institutions européennes. 

Le gouvernement belge a levé l'alerte au niveau 4, le niveau maximum autorisé, sur tout le pays, craignant des attaques simultanées. La France renforce également les mesures de sécurité à Roissy.

Selon l'agence de presse belge Belga, des témoins auraient entendu des coups de feu et des cris en arabe avant les explosions.

"J'étais dans la file pour l'enregistrement et j'ai entendu une déflagration. J'ai vu de la fumée, j'ai vu des gens paniquer courir vers la sortie. Il y a eu une deuxième déflagration beaucoup plus proche de moi", a expliqué une témoin sur place sur Bel RTL.L'aéroport, le plus important du pays, est désormais fermé et est en cours d'évacuation. Tous les vols et trains sont annulés.

Lu sur La dernière heure

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !