Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
©Andrew CABALLERO-REYNOLDS / AFP

Impeachment

Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès

Une procédure d'impeachment a été initiée à l'encontre de Donald Trump. Le président américain est suspecté d'avoir fait pression sur l'Ukraine pour enquêter sur son potentiel adversaire à la présidentielle, Joe Biden. Des auditions publiques débutent ce mercredi 13 novembre.

Le Congrès américain a officiellement donné le coup d'envoi d'une série d'auditions publiques historiques en ce mercredi 13 novembre. 

Elles sont destinées à alimenter l'enquête en vue de destituer Donald Trump. Le président américain est accusé d'abus de pouvoir par les démocrates. Ces auditions se font sous l'œil des caméras. 

La Chambre des représentants a donc entamé ce mercredi l'interrogatoire de William Taylor, ambassadeur américain par intérim à Kiev, et de George Kent, haut responsable du département d'Etat spécialiste de l'Ukraine. Ils auraient déjà raconté à huis clos les actions menées par des proches du président américain Donald Trump pour forcer l'Ukraine à enquêter sur Joe Biden, l'un des favoris du camp démocrate pour la future élection présidentielle de 2020. 

La commission menée par les chefs démocrates a déjà entendu une dizaine de témoins à huis clos. 

Ces auditions qui débutent cette semaine sont retransmises à la télévision. Elles pourraient permettre de constituer un dossier d'accusation (impeachment) 0contre le président. 

Les présidents américains Andrew Johnson en 1868, Richard Nixon en 1974 et Bill Clinton en 1998 ont déjà fait l'objet d'une procédure en vue d'une destitution. 

A l'issue des auditions qui doivent déterminer si Donald Trump a commis un acte de "trahison, corruption ou autres crimes et délits majeures", la Chambre, à majorité démocrate, votera, à la majorité simple, des articles de mise en accusation. 

LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !