Destitution de Donald Trump : l'ancien président des Etats-Unis est accusé de « trahison d'une ampleur historique » par les procureurs démocrates | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump procès en destitution impeachment assaut sur le Capitole démocrates républicains
Donald Trump procès en destitution impeachment assaut sur le Capitole démocrates républicains
©MANDEL NGAN / AFP

Bras de fer juridique

Destitution de Donald Trump : l'ancien président des Etats-Unis est accusé de « trahison d'une ampleur historique » par les procureurs démocrates

« Le président a incité une foule violente à attaquer le Capitole », estiment les procureurs démocrates dans le cadre du procès en « impeachment » de l’ancien président américain Donald Trump.

A quelques jours du procès en destitution de Donald Trump, les procureurs démocrates ont dévoilé ce mardi leur argumentaire contre l'ancien président des Etats-Unis. Les actions de Donald Trump avant l’assaut sur le Capitole le 6 janvier constituent une « trahison d’une ampleur historique », selon eux.

« Le président a incité une foule violente à attaquer le Capitole des Etats-Unis » et sa « volonté de rester au pouvoir à tout prix est une trahison d’une ampleur historique. Elle appelle une condamnation » à l’issue de ce procès qui doit débuter le 9 février prochain.

Donald Trump a confié sa défense aux avocats Bruce Castor et David Schoen. Les audiences seront retransmises en direct dans tout le pays.

Dans le document dévoilé sur le site Medium, les procureurs démocrates, les élus de la Chambre des représentants, ont exposé leurs arguments :

« Il est impossible d’imaginer que les événements du 6 janvier se soient produits sans que le président ait créé une poudrière, allumé une allumette puis cherché à tirer personnellement profit du chaos qui a suivi ».

Donald Trump est accusé d'« incitation à l’insurrection » pour avoir encouragé des milliers de ses partisans réunis à Washington le 6 janvier à prendre d’assaut le Capitole.

Les responsables de la mise en accusation de la Chambre des représentants ont déclaré que le refus répété de l'ancien président de concéder l'élection à Joe Biden avait encouragé l'émeute.

Les procureurs veulent faire de ce procès un exemple pour l’histoire.

Les avocats de Donald Trump vont plaider l’inconstitutionnalité de son procès. Dans le document soumis au Sénat mardi, les avocats de l’ancien président se concentrent sur la légitimité de la procédure, contestée parce que Donald Trump a quitté ses fonctions depuis le 20 janvier.

Il est peu probable que les membres du parti républicain le condamnent, étant donné que 45 républicains du Sénat sur 50 ont voté la semaine dernière en faveur d'une proposition du Sénat pour rejeter le procès.

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !