Des parents appellent leur bébé "Jihad", la justice le rebaptise "Jahid" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Des parents appellent leur bébé "Jihad", la justice le rebaptise "Jahid"
©

Faute de frappe ?

Des parents appellent leur bébé "Jihad", la justice le rebaptise "Jahid"

Une inversion de voyelles permise par l'article 57 du Code civil.

Les parents devront s'y faire : leur enfant né début août s'appellera Jahid, et non Jihad, comme ils l'avaient décidé. C'est après un signalement de la mairie de Toulouse (Haute-Garonne) au procureur de la République que le couple a vu le prénom de leur fils être retoqué par le juge aux affaires familiales, rapporte le site actu.fr. C'est donc le prénom "Jahid" qui apparaîtra sur l'état civil du bébé.

Un prénom "pas conforme à l'intérêt de l'enfant"

Bien que le mot "jihad" ne se traduise pas forcément par "guerre sainte", mais plutôt par "lutte" ou encore "résistance", la justice a estimé que ce prénom n'était "pas conforme à l'intérêt de l'enfant", notamment dans un contexte d'attentats terroristes relativement récents revendiqués au nom de l'islam et du jihad islamiste.

En 2016, déjà, à Roubaix (Nord), des parents qui voulaient appeler leur enfant de la sorte avaient dû renoncer à leur choix. Plus marquant encore : en 2012, Jihad, 3 ans, avait été envoyé à son école vêtu d'un t-shirt où il était écrit "Je suis une bombe", suivi de "Jihad, né le 11 septembre". Poursuivis pour apologie du crime, sa mère et son oncle avaient finalement été relaxés en 2013.

Lu sur actu.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !