Des agents de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides en Libye ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des agents de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides en Libye ?
©Reuters

Immigration

Des agents de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides en Libye ?

Macron veut intervenir en Libye où des milliers de réfugiés attendent de passer en Europe, mais l'insécurité règne

«Je veux envoyer des missions de l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) dans les hotspots italiens et je suis prêt à en envoyer en Libye» la déclaration faite par Macron est reprise à la Une du Figaro.

"En déplacement à Orléans, Emmanuel Macron a annoncé jeudi la création de «hot spots» en Libye «dès cet été». La France va créer des centres pour demandeurs d'asile «afin d'éviter aux gens de prendre des risques fous alors qu'ils ne sont pas tous éligibles à l'asile» souligne le quotidien.

Mais l'insécurité règne en Libye et on voit mal comment les agents de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) pourraient travailler dans des "hot spots" en Libye, sans risquer d'être tués ou enlevés, tant la situation est confuse entre les différentes factions  libyennes, sans oublier les groupuscules incontrôlés et les groupes islamistes plus ou moins proches de l'EI.

De plus les partenaires de la France en Europe ne semblent pas du tout motivés pour intervenir en Libye. En attendant, entre 800 000 et 1 millions de réfugiés s'entasseraient en Libye dans des conditions inhumaines, avec l'espoir de rejoindre l'Europe.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !