Délinquance : "Les résultats sont là, mais je ne m'en satisfais pas", dit Manuel Valls | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Délinquance : "Les résultats sont là, mais je ne m'en satisfais pas", dit Manuel Valls
©Reuters

Sic

Délinquance : "Les résultats sont là, mais je ne m'en satisfais pas", dit Manuel Valls

Le ministre de l'Intérieur était l'invité du 20h de France 2 ce jeudi.

"Je dis que nous sommes sur la bonne voie et qu'il faut persévérer, les résultats sont là." Jeudi soir, Manuel Valls a commenté les chiffres de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), publiés dans la matinée. Sur France 2, le ministre de l'Intérieur s'est engagé "sur des résultats" mais "pas sur des chiffres" en matière de sécurité. "Les résultats sont là, mais je ne m'en satisfais pas", a-t-il assuré. "La sécurité n'est ni de gauche, ni de droite et les polémiques politiques dans ce domaine-là n'ont aucun sens", a-t-il ajouté.

Dans la journée, l'UMP a estimé que la publication des chiffres sur la délinquance marquait "un échec majeur" du gouvernement. Pour le président du parti, Jean-François Copé, "la gauche au pouvoir a toujours incarné le laxisme dans la lutte contre la délinquance et contre la criminalité [...] Et malheureusement, les résultats qui viennent d'être publiés confirment ces inquiétudes". "Manuel Valls est en passe de devenir le pire ministre de l'Intérieur, en tout cas le moins efficace, depuis une dizaine d'années", a lancé Christian Jacob, le chef de file des députés UMP.

En 2014, "l'objectif est de renverser la vapeur et de casser l'évolution négative des cinq dernières années", a déclaré Manuel Valls dans l'après-midi. "Aucun effort ne sera épargné pour combattre les cambriolages, qui atteignent profondément les Français et nourrissent le sentiment d'insécurité", a-t-il promis.

Les cambriolages (de résidences secondaires notamment) et les vols ont continué d'augmenter en France en 2013 comme en 2012, mais les homicides ont baissé dans certaines zones, selon l'ONDRP.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !