Damien Abad veut lui aussi débattre avec Éric Zemmour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Damien Abad veut lui aussi débattre avec Éric Zemmour
©PASCAL GUYOT / AFP

Nouvelle coqueluche

Damien Abad veut lui aussi débattre avec Éric Zemmour

Le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale souhaite lors d'un débat prouver qu'il existe une "digue infranchissable" entre les idées du polémistes et LR.

Alors que Les Républicains n'ont pas encore sélectionné leur champion pour la Présidentielle de 2022, ils se lancent déjà dans l'arène et ils ne comptent pas se faire siphonner leurs voix par Éric Zemmour sans rien faire. Si des responsables LR haussent le ton et appellent à créer "une digue" contre Zemmour, Damien Abad invite le polémiste à un débat car selon lui « Les Français ont droit à un débat éclairé pour comprendre ce qui différencie la droite républicaine d’Eric Zemmour ». 

Il explique que « Si Eric Zemmour se rêve en tsunami populiste, Les Républicains seront une digue infranchissable. La France n’a rien à voir avec le pétainisme ou l’extrême droite ». En réponse M. Zemmour a répliqué sur Twitter qu'Abad se propose car Xavier Bertrand lui n'ose pas le faire. 

Invité sur Europe 1 ce matin, Gérard Larché a assuré qu'il "ne partage rien des idées et, entre guillemets, des valeurs qu’Eric Zemmour propose » et qu'« Eric Zemmour est le candidat de l’extrême droite, celle qui refuse de vivre la différence, de vivre la diversité dans les valeurs de la République »

Ces derniers jours, le polémiste se présente comme le sauveur de la droite et qu'il veut parler aux orphelins du RPR en qualifiant LR comme un parti de notables centristes.

À Lire Aussi

Zemmour inclus ou pas… : Les valeurs de la droite et du centre en 2021, kezako ?
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !