Crues : les zones inondées classées "en catastrophe naturelle", selon Valls | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les zones inondées classées en "état de catastrophe naturelle".
Les zones inondées classées en "état de catastrophe naturelle".
©Reuters

Sous les eaux

Crues : les zones inondées classées "en catastrophe naturelle", selon Valls

Le ministre de l'Intérieur était en déplacement dans l'Aube en compagnie de la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, ce vendredi après-midi.

La solidarité de l'Etat est en marche. En déplacement dans l'Aube ce vendredi après-midi en compagnie de Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Manuel Valls a assuré aux habitants que l'état de catastrophe naturelle serait reconnu. "Les habitants, les entreprises, les collectivités territoriales doivent pouvoir bénéficier de la solidarité de l'Etat", a affirmé le ministre de l'Intérieur avant d'ajouter que "tous ces territoires seront classés en catastrophe naturelle. Le chef de l'Etat m'a demandé d'y répondre".

Les zones de la région inondées depuis les intempéries et les crues du week-end dernier bénéficieront donc de la possibilité d'effectuer des demandes d'indemnisation. S'il est encore trop tôt pour chiffrer l'étendue des dégâts, la FNSEA, le syndicat agricole le plus important, parle de "plusieurs dizaines de milliers d'hectares". Juste après sa visite, Manuel Valls a déclaré que "les dossiers seront instruits le plus vite possible" conscient que "la procédure administrative est longue mais il faut agir rapidement dès que l'eau sera retirée, pour pouvoir faire les constats".

Le ministre de l'Intérieur a rendu hommage aux "services de l'Etat, aussi en Côte d'Or et en Haute Marne, qui ont fait un travail remarquable". Delphine Batho a, elle, affirmé qu'il "va falloir maintenir la vigilance car il y a encore de l'eau et la décrue est lente. Il y a des leçons à tirer sur la prévention des inondations. Le travail a été fait sur le grand Troyes : les travaux pour renforcer la protection étaient d'ores et déjà prévus. Ils seront financés par l'Etat ".

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !