CRS sur les plages : c'est terminé ! "Honteux" disent les maires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
CRS sur les plages : c'est terminé ! "Honteux" disent les maires
©

Alerte à Malibu

CRS sur les plages : c'est terminé ! "Honteux" disent les maires

La Cour des comptes a épinglé mercredi dans un rapport le recours aux CRS pour la surveillance estivale des plages.

Au départ, la polémique provient de la décision de la Cour des comptes. En effet, mercredi soir, elle a épinglé dans un rapport le recours aux CRS pour la surveillance estivale des plages, qualifiant ce dispositif "d'irrégulier et inéquitable". Pour elle, la mission des CRS n'est pas celle là. En langage juridique, la Cour estime qu'il s'agit d'"une charge indue pour l'Etat dans un domaine relevant de la responsabilité des communes"

Depuis 24 heures, haro des maires de stations balnéaires de l'Ouest. La Cour des comptes "ignore les réalités", a estimé le maire PS de Ouistreham, dans le Calvados, André Ledran qui se prononçait dans TF1.fr. "Notre plage reçoit en été environ 10.000 personnes tous les jours. (...) Sur une plage, il y a des problèmes de sauvetage, mais il y a aussi des problèmes de police", poursuit-il.

"Que les CRS soient sur la plage ou dans une caserne à attendre une éventuelle manifestation, je crois qu'ils sont plus utiles sur les plages. C'est l'avis de tous les maires", a assuré l'élu. "C'est honteux" estime un autre maire de la région. Le maire UMP des Sables-d'Olonne, en Vendée, Louis Guédon, s'est dit "peiné de l'irresponsabilité de la Cour des comptes. Les policiers des CRS participent à la surveillance des plages depuis les années 1950. 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !