Crise du porc : réunion cruciale avec Stéphane Le Foll ce lundi après-midi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les acteurs de la filière porcine ont rendez-vous ce lundi au ministère de l'Agriculture.
Les acteurs de la filière porcine ont rendez-vous ce lundi au ministère de l'Agriculture.
©Reuters

Sortir de l'impasse

Crise du porc : réunion cruciale avec Stéphane Le Foll ce lundi après-midi

"Cette table ronde va décider [...] de la vie et de la survie de la filière porcine", a souligné le président du Marché du porc breton (MPB) Daniel Picart.

Les acteurs de la filière porcine ont rendez-vous ce lundi 17 août au ministère de l'Agriculture avec Stéphane Le Foll pour tenter de trouver une sortie de crise. Objectif : permettre une reprise de la cotation au Marché du porc breton (MPB), suspendue depuis une semaine, avant une série de rencontres consacrées aux difficultés structurelles du secteur.

"Cette table ronde va décider de la vie ou de la survie du Marché du porc breton, et évidemment, après ça, de la vie et de la survie de la filière porcine", a souligné le président du Marché du porc breton (MPB) Daniel Picart. Les responsables du MPB ont décidé "d'attendre les conclusions de la table ronde pour fixer un prix", a-t-il ajouté.

Mi-juin, l
e gouvernement avait préconisé un prix d'achat du porc à 1,40 euro le kg (la moyenne du coût de production). Mais ce prix, "le plus élevé d'Europe", selon le syndicat des industriels de la viande (SNIV-SNCP), n'est pas du goût des entreprises de découpe et de transformation, qui doivent faire face à la concurrence des autres pays de l'UE.

"
Il y a urgence à trouver de bonnes solutions", a déclaré Manuel Valls vendredi. "L'Etat et le gouvernement sont entièrement mobilisés pour répondre au désarroi des éleveurs de porc. On ne peut pas accepter que la situation reste bloquée", a souligné le Premier ministre. 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !