Crash Rio-Paris : Air France conteste le rapport de contre-expertise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crash Rio-Paris : Air France conteste le rapport de contre-expertise
©

Rebondissement

Crash Rio-Paris : Air France conteste le rapport de contre-expertise

La compagnie aérienne française va déposer un recours en nullité du rapport de contre-expertise publié mardi.

Une contre-expertise "conduite de manière unilatérale et non contradictoire": Air France a annoncé ce mercredi vouloir déposer un recours en nullité du rapport publié la veille dans l'enquête sur le crash du vol Rio-Paris d'Air France en 2009. Un rapport réclamé par le constructeur aérien Airbus, mis en examen pour homicide involontaire dans cette affaire, tout comme la compagnie. Pour Air France, ce nouveau rapport, qui accable l'équipage du vol Rio-Paris, s'est fait "en violation du principe même du procès équitable, la compagnie n'ayant pas, quant à elle, été invitée à participer aux travaux des experts", selon la direction.

La compagnie estime que "les éléments de ce rapport font une présentation partiale et tronquée des causes de l'accident qui porte atteinte aux droits fondamentaux de la défense d'Air France". Les experts mettent également en cause la compagnie aérienne, en déplorant une "absence de directives claires de la part d'Air France malgré plusieurs cas analogues faisant suite à des givrages des sondes Pitot et donc un retour d'expérience insuffisant".

Le crash de l'Airbus A330 d'Air France, qui s'était abîmé le 1er juin 2009 dans l'océan Atlantique au large du Brésil, avait coûté la vie aux 228 passagers et membres d'équipage. Le BEA, qui a conduit l'enquête technique, avait conclu dans son rapport final de juillet 2012 que la catastrophe s'expliquait par une combinaison de défaillances techniques et humaines. La justice poursuivait, depuis, son instruction en vue d'éventuelles responsabilités pénales. Air France et Airbus sont mis en examen depuis mars 2011 pour homicides involontaires.
 
Lu sur lefigaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !