De nouvelles armes pour les Taliban ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
De nouvelles armes
pour les Taliban ?
©

Afghanistan

De nouvelles armes pour les Taliban ?

L'hélicoptère de l'OTAN abattu par les insurgés aurait été permis par un type de roquettes encore peu vu en Afghanistan.

[Le 9 août]

Selon le site Wired, les Taliban auraient utilisé une arme encore peu vue en Afghanistan pour abattre l'hélicoptère de l'OTAN, attaque qui a fait 38 morts dont 30 soldats américains la semaine dernière.

Cette arme, d'abord utilisée par les insurgés irakiens en 2008, est un type de roquette plutôt artisanale baptisée "“Improvised Rocket-Assisted Mortar” (IRAM). Cela ressemble à plusieurs tubes de mortier capables d'être actionnés à distance. Pour être efficace, ils demandent de fortes charges explosives. Souvent imprécis, ils sont d'une redoutable efficacité quand ils atteignent leur cible.

Wired explique que l'hélicoptère de l'OTAN volait dans des conditions telles (basse altitude, appareil chargé) qu'il était plutôt facile de l'atteindre. Des sources au sein de l'armée parlent d'un piège tendu par les Taliban qui auraient eu un peu de réussite pour infliger à l'armée américaine ses pertes les plus importantes en une seule attaque depuis 2001.

Pire, si les Taliban ont effectivement pu se doter d'IRAMs, cela signifie que leur pouvoir de nuisance se renforcerait alors même que le début du retrait des troupes occidentales d'Afghanistan est amorcé.

[Le 6 août]

Un hélicoptère de l'OTAN s'est écrasé dans la nuit de vendredi à samedi à l'est de l'Afghanistan, dans une zone contrôlée par les Etats-Unis. L'appareil était engagé dans un raid contre des Talibans. Les causes du crash sont encore floues, mais les Talibans affirment qu'ils ont atteint l'hélicoptère avec un lance-roquettes. Les 38 personnes à son bord sont mortes, d'après le correspondant du New York Times. Les victimes sont 31 soldats américains de la coalition internationale et 7 soldats afghans.

Il s'agit d'une des journées les plus meurtrières pour la coalition internationale depuis le début des opérations dans le pays en 2001. 

Barack Obama a salué samedi le "sacrifice exceptionnel" de ses hommes :

eNous allons nous inspirer de leur vie et continuer à œuvrer à la sécurité de notre pays et à nous battre pour les valeurs qu'ils incarnaient."

Le ministère de la Défense américain a fait savoir que des investigations étaient en cours pour éclaircir les conditions du crash. 

Lu sur le New York Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !