Covid-19 : l'Italie se reconfine jusqu'au 6 janvier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Covid-19 : l'Italie se reconfine jusqu'au 6 janvier
©Carlo Hermann / AFP

Noël au balcon

Covid-19 : l'Italie se reconfine jusqu'au 6 janvier

Pendant les fêtes de fin d'année, les Italiens n'auront pas le droit de voyager d'une région à l'autre et les commerces, bars et restaurants seront fermés.

L'Italie fait partie des pays sont ont décidé de durcir les restrictions sanitaires, à l'approche des fêtes de fin d’année et alors que la seconde vague de la pandémie de Covid-19 frappe durement l'Europe. Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a annoncé vendredi soir 18 décembre un confinement pour les fêtes de fin d'année du 21 décembre au 6 janvier.

Les Italiens, pendant cette période, ne pourront pas voyager d'une région à l'autre, y compris pour se rendre dans une résidence secondaire, sauf pour motif de santé ou professionnel. Le commerce de détail (à l'exception des commerces alimentaires, salons de coiffure, pharmacies, bureaux de tabac et blanchisseries) sera fermé, tout comme les bars et restaurants. En théorie, une seule sortie par foyer et par jour sera tolérée et les célébrations religieuses seront autorisées jusqu’à 22 heures. Le Premier ministre a concédé que les autorités n'avaient ni les moyens ni la volonté de contrôler le respect des mesures de confinement à domicile, mais il a demandé aux Italiens de respecter la limite de deux invités adultes.

"Nos experts craignent que la courbe de contagion n'augmente pendant la période de Noël", a justifié Giuseppe Conte en présentant ces mesures à l'issue d'un conseil des ministres. 

Il a néanmoins précisé que le confinement serait allégé les 28, 29, 30 décembre ainsi que le 4 janvier. 

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !