Covid-19 : l’Espagne placée en "état d’alerte" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Covid-19 : l’Espagne placée en "état d’alerte"
©LLUIS GENE / AFP

Etat d'urgence

Covid-19 : l’Espagne placée en "état d’alerte"

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a annoncé l’état d’urgence pour une période de quinze jours afin de lutter efficacement contre le Coronavirus.

Alors que l'Italie était le pays européen le plus touché par la crise du Coronavirus, l'Espagne vient de prendre une mesure de grande ampleur. Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a annoncé vendredi l’état d’alerte dans tout le pays afin de mieux lutter contre la progression du Covid-19. 

Un conseil des ministres extraordinaire adoptera samedi un décret plaçant l’Espagne en "état d’alerte pour une période de quinze jours". 

Pedro Sanchez a abordé les risques de la propagation du virus en Espagne et a évoqué un chiffre alarmant : 

"Malheureusement, nous ne pouvons pas exclure que la semaine prochaine nous dépassions les 10.000 contaminés". 

Cet "état d’alerte" va permettre à nos voisins espagnols de mobiliser "tous les moyens économiques, sanitaires, aussi bien publics que privés, civils et militaires, pour protéger tous les citoyens". 

Pedro Sanchez a aussi rappelé l'importance des gestes barrières afin de lutter efficacement contre la propagation du Coronavirus. 

"La victoire dépend de chacun de nous… l’héroïsme c’est aussi se laver les mains et rester chez soi".  

Selon un dernier bilan, 4.209 cas de contaminations et 120 morts ont été enregistrés en Espagne. 

Les régions de Madrid, de la Catalogne et du Pays Basque sont les plus touchées. 

Selon les autorités espagnoles, les tests auxquels s’était soumis le roi Felipe VI et la reine Letizia se sont révélés négatifs. Deux ministres du gouvernement espagnol en revanche sont atteints par le Coronavirus.

Ouest-France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !