Covid-19 : Olivier Véran confirme que plus de 200.000 contaminations ont été enregistrées en 24 heures et annonce que le passe vaccinal sera requis « dès l’âge de 12 ans » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, était auditionné ce mercredi devant la Commission des lois de l'Assemblée nationale. Il s'est confié sur l'épidémie de Covid-19.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, était auditionné ce mercredi devant la Commission des lois de l'Assemblée nationale. Il s'est confié sur l'épidémie de Covid-19.
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

« Raz-de-marée »

Covid-19 : Olivier Véran confirme que plus de 200.000 contaminations ont été enregistrées en 24 heures et annonce que le passe vaccinal sera requis « dès l’âge de 12 ans »

Olivier Véran était auditionné ce mercredi devant la Commission des lois de l'Assemblée nationale. Pour la première fois, le seuil des 200.000 cas de Covid-19 en 24 heures a été franchi en France.

L'examen du projet de loi sur le passe vaccinal a débuté avec l'audition d'Olivier Véran devant la Commission des lois de l'Assemblée nationale ce mercredi, selon des informations de France Info. Lors de sa prise de parole, Olivier Véran a notamment indiqué que « 10% de la population est cas contact ». Le ministre de la Santé a fait part de son inquiétude vis-à-vis de la hausse des chiffres des contaminations liées à la Covid-19 en France :

« Vu les chiffres que nous enregistrons depuis quelques jours, je parlerai de raz-de-marée ».

Pour la première fois, le seuil des 200.000 cas en 24 heures a été franchi, selon les chiffres dévoilés par le ministre de la Santé. Près de 208.000 cas ont été enregistrés dans les dernières 24 heures en France, « des chiffres qui donnent le vertige », a indiqué le ministre lors de son audition à l'Assemblée nationale.

« Chaque seconde, deux Français sont positifs au Covid-19 », a ajouté le ministre de la Santé.

Olivier Véran a évoqué la situation des deux variants. « Nous faisons face à deux ennemis », Delta, qui n'a pas dit son dernier mot, a souligné le ministre, ainsi que « le variant Omicron, et là je ne parlerai plus de vague. J'ai parlé de lame de fond ».

Mardi soir, Santé publique France avait déjà annoncé près de 180 000 cas de Covid-19 en 24 heures, ce qui était déjà un record. Face à la flambée des contaminations, "10% de la population française est cas contact" et les non-vaccinés ont "peu de chances de passer entre les gouttes, le virus circule trop", a estimé le ministre.

Initialement prévu pour une application à la fin du mois de janvier, le projet de loi prévoyant de transformer le passe sanitaire en un passe vaccinal était examiné par la commission des Lois au Palais Bourbon, ce mercredi.

Le texte va être au cœur des débats dans l'hémicycle de l'Assemblée à partir de lundi et au Sénat à partir du mercredi 5 janvier pour une entrée en vigueur prévue dès le 15 janvier.

Lors de son audition ce mercredi, Olivier Véran a révélé que le passe vaccinal sera exigé « dès l'âge de 12 ans ».

Si le texte est adopté, « à compter du 15 janvier, il sera nécessaire, dès l'âge de 12 ans, de présenter un justificatif vaccinal pour accéder aux activités de loisirs, aux restaurants, aux débits de boisson, aux foires, aux séminaires, aux salons professionnels et aux transports interrégionaux », selon le ministre.

Une nouvelle mesure va également être déployée par l’exécutif à La Réunion à partir de samedi. Un couvre-feu de 21 heures à 5 heures entrera en vigueur sur l'île à partir du samedi 1er janvier, selon les précisions ce mercredi du préfet de La Réunion, Jacques Billant. Il sera maintenu durant trois semaines, jusqu'au dimanche 23 janvier. Le préfet a également annoncé l'interdiction des événements dans l'espace public (sauf manifestation politique ou religieuse), des rassemblements privés dans les salles des fêtes et le rétablissement des jauges dans les établissements recevant du public.

France Info - Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !