Covid-19 : la moitié de la population en Afrique du Sud aurait été potentiellement contaminée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Afrique du Sud Covid-19 contaminations cas population chiffres
Afrique du Sud Covid-19 contaminations cas population chiffres
©Phill Magakoe / AFP

Ravages de la pandémie 

Covid-19 : la moitié de la population en Afrique du Sud aurait été potentiellement contaminée

L'Afrique du Sud, le pays africain officiellement le plus touché par le coronavirus, a enregistré plus de 140.000 décès supplémentaires depuis mai 2020. La moitié de la population aurait été exposée à un risque de contamination à la Covid-19, selon de nouvelles études.

La moitié des 59 millions de Sud-Africains a potentiellement été contaminée par le Covid-19, selon deux études qui estiment que plusieurs milliers de décès liés au virus n'apparaissent pas dans les statistiques officielles. L'Afrique du Sud est officiellement le pays africain plus touché par le coronavirus.  
Une vaste campagne de tests avait été menée dès la première vague. Le pays a enregistré plus de 140.000 décès supplémentaires depuis mai 2020, selon le Conseil sud-africain de la recherche médicale. 
La première assurance médicale privée du pays, Discovery, estime qu'environ 90% de ces morts sont imputables au Covid-19, soit 120.000 morts. 
Selon les statistiques officielles, l'Afrique du Sud a enregistré 48.500 décès liés au coronavirus, pour un total d'environ 1,5 million de cas de contaminations. 
Ces chiffres sont sous-estimés, selon le statisticien de Discovery, Emile Steep. 
"Les décès attribués au Covid sont sous-estimés dans presque tous les pays du monde"
Le statisticien estime que la mortalité liée à la Covid-19 est d'environ 0,4% en Afrique du Sud. Partant de l'hypothèse que 120.000 personnes y ont succombé, cela signifierait que plus de 30 millions de personnes ont été contaminées, selon ses calculs. Ces données représentent environ la moitié de la population du pays. 
Cette estimation concorde avec une étude sur les anticorps, qui révèle qu'entre 32% et 63% des Sud-Africains ont contracté le virus depuis le début de la pandémie. Cette étude publiée la semaine dernière par le Centre national du sang (South African National Blood Service) a été menée sur un panel de 5.000 donneurs répartis dans quatre provinces du pays.
L'Afrique du Sud fait face actuellement à une deuxième vague du virus, largement causée par un variant local, plus contagieux. 
Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !