Covid-19 : Emmanuel Macron estime que le mot « confinement » n’est « pas adapté » pour les nouvelles mesures présentées par Jean Castex ce jeudi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Emmanuel Macron a estimé ce vendredi que le mot de « confinement » pour décrire les mesures annoncées la veille contre l'épidémie de Covid-19 par Jean Castex et Olivier Véran n'était « pas adapté ». 
Emmanuel Macron a estimé ce vendredi que le mot de « confinement » pour décrire les mesures annoncées la veille contre l'épidémie de Covid-19 par Jean Castex et Olivier Véran n'était « pas adapté ».
©Yoan VALAT / POOL / AFP

Vocabulaire

Covid-19 : Emmanuel Macron estime que le mot « confinement » n’est « pas adapté » pour les nouvelles mesures présentées par Jean Castex ce jeudi

Emmanuel Macron a estimé ce vendredi que le mot de « confinement » pour décrire les mesures annoncées la veille contre l'épidémie de Covid-19 par Jean Castex et Olivier Véran n'était « pas adapté ». 

A partir de samedi, 21 millions de Français dans 16 départements dont ceux de l'Ile-de-France, vont être reconfinés. Le couvre-feu va également passer de 18h à 19h. Emmanuel Macron a estimé ce vendredi que le mot de « confinement » pour décrire les mesures annoncées la veille contre l'épidémie du Covid-19 n'était « pas adapté » car il s'agit de « freiner le virus sans nous enfermer ». Le président de la République s’est confié à des journalistes, en marge d'une rencontre à l'Elysée à l'occasion de la Journée de la francophonie, selon des informations de CNews :

« Je crois que le mot confinement n'est pas adapté à la stratégie présentée hier. Ce qu'on veut, c'est freiner le virus sans nous enfermer, ce n'est pas être confiné. C'est vivre avec (le virus), je le dis depuis un an, sans fatalité. Ce qu'on a appris en un an, c'est qu'il ne faut pas multiplier les interactions. Il y a une part de responsabilité individuelle. Le seul moyen, c'est de freiner ses contacts pour éviter que le virus ne se diffuse. Mais se promener dehors n'est pas mauvais. Le terme de confinement à proprement parler n'est pas le bon. Aujourd'hui nous parlons de mesures de freinage supplémentaires ».

Sur le plan de la lutte contre la pandémie, l'avis favorable rendu ce jeudi par l’Agence européenne des médicaments va permettre la reprise de la vaccination avec les doses du laboratoire AstraZeneca. Le Premier ministre, Jean Castex, s'est d'ailleurs fait vacciner devant les caméras pour inciter les Français à se faire vacciner. 

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !