Couvre-feu à 20h, Noël sauvé, Nouvel An sacrifié, fermetures des lieux culturels : Jean Castex précise les mesures de la nouvelle étape du déconfinement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean Castex mesures déconfinement couvre-feu 15 décembre
Jean Castex mesures déconfinement couvre-feu 15 décembre
©Thomas SAMSON / AFP

15 décembre

Couvre-feu à 20h, Noël sauvé, Nouvel An sacrifié, fermetures des lieux culturels : Jean Castex précise les mesures de la nouvelle étape du déconfinement

Jean Castex et certains ministres du gouvernement (Gérald Darmanin et Olivier Véran) se sont exprimés ce jeudi soir lors d’une nouvelle conférence de presse. Ils ont fait le point sur l'évolution de la pandémie en France et présenté les nouvelles mesures qui seront appliquées le 15 décembre.

Le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé sur l’évolution de la crise sanitaire ce jeudi 10 décembre. Avec certains membres du gouvernement, il a fait le point sur les nouvelles mesures déployées liées à l’étape du 15 décembre pour le calendrier du déconfinement. Jean Castex affirme que la situation sanitaire « marque le pas, même si elle s'est améliorée ces dernières semaines. Si la France faisait partie des pays européens les plus touchés il y a quelques semaines, la situation s'est inversée depuis. C'est en France que la situation a le mieux évolué en Europe ».

Olivier Véran s’est félicité de l’efficacité du couvre-feu et du confinement. Il a néanmoins alerté les Français sur la situation de l’épidémie dans notre pays :

« Le couvre-feu et le confinement en France était urgent, nécessaire et ont permis d'avoir une efficacité. De 50.000 nouveaux malades diagnostiqués par jour, nous sommes passés à 11.000, c'est bien, c'est important. Cela a permis de sauver des vies. Mais nous ne sommes pas sortis de la deuxième vague, 11.000 malades par jour c'est trop. Ce soir, près de 14.000 nouveaux cas réalisés alors qu'il y en avait 12.000 jeudi dernier. Ce n'est pas encore une reprise épidémique, c'est plutôt un plateau mais nous savons que du plateau au pic, les choses peuvent aller très vite. […] Nous n'atteindrons pas les 5000 cas par jour au 15 décembre, cela va durer car l'hiver va s'installer Les vacances et les fêtes de fin d'année vont augmenter nos contacts sociaux. Le risque c'est que les cas graves ré-augmentent ».

Jean Castex souhaite que les Français restent vigilants face à la pandémie de Covid-19 :

« Les semaines à venir présentent un certain nombre de facteurs de risque que nous n'avions pas rencontrés en mai dernier. Outre la question des températures, nous savons que les fêtes de fin d'année constituent des moments particulièrement à risque. Nous ne devons pas baisser la garde ».

Face à cette situation sur le plan sanitaire, le gouvernement a donc décidé d'adapter les mesures afin de « permettre à chacun de profiter des vacances et fêtes sans s'exposer à un risque de rebond de l'épidémie ».

La stratégie de déconfinement a donc été réadaptée. Dès le mardi 15 décembre, une nouvelle étape va débuter.  

Les établissements recevant du public (les cinémas, les théâtres, les salles de spectacles, les musées) resteront fermés trois semaines de plus.

Les règles pour les lieux de culte ne seront pas assouplies.

La situation sera réexaminée le 7 janvier.

Un couvre-feu sera mis en place dès le 15 décembre, mais sera durci, selon les précisions de Jean Castex. Il débutera à 20 heures au lieu de 21 heures jusqu'à 6 heures et sera « strictement contrôlé avec des dérogations limitées ».

Contrairement à ce qui avait été annoncé le 27 novembre, le réveillon du 31 décembre ne bénéficiera pas de dérogation.

« Ce moment est traditionnellement festif mais concentre tous les ingrédients d'un rebond épidémique. Nous devons être raisonnables ».

Les déplacements seront en revanche autorisés pour le 24 décembre, avec une limite de 6 adultes pour les repas.

Une attestation sera nécessaire pour se déplacer entre 20h et 6h.

Le ministre de l’Intérieur s’est exprimé sur la question des attestations :  

« A partir du 15 décembre à 20h nous entrons dans une phase de couvre-feu sauf pour les territoires ultra-marin. En voici les principales règles: pendant la journée, l'attestation ne sera plus obligatoire pour se déplacer. Les déplacements entre régions seront autorisés. En revanche, les déplacements seront interdits de 20h à 6h du matin ».

Seul un nombre limité de déplacements seront autorisés: les déplacements pour motifs professionnels, pour des raisons de santé, pour motifs familiaux impérieux, des déplacements liés à des missions d'intérêt général ou enfin pour sortir votre animal de compagnie près de chez vous. La pratique sportive ne sera pas autorisée de 20h à 6h du matin.

« Le couvre-feu ne s'appliquera pas à la nuit de Noël mais les déplacements et rassemblements devront s'effectuer dans le respect des règles sanitaires. Si nous avons besoin de circuler entre 20h et 6h, nous devrons nous munir d'une nouvelle attestation disponible sur l'application ou que l'on pourra rédiger à la main. Il faut pouvoir justifier de notre déplacement par des documents notamment en cas de déplacement professionnels ».

Lors des contrôles, un déplacement sans motif valable, expose à une amende forfaitaire de 135 euros.

Selon Gérald Darmanin, « depuis le début du confinement, plus de 2.924.775 contrôles ont été effectués par les forces de l'ordre. Nous serons intransigeants sur les rassemblements non autorisés et les fêtes sauvages. Il n'y aura pas de consignes d'indulgence pour les forces de l'ordre. Je souhaite les remercier, je sais pouvoir compter sur leur investissement ».

Le Premier ministre Jean Castex a également préciser le renforcement du « tester-alerter-protéger », et notamment sur le fait d'assurer « l'effectivité de l'isolement des personnes positives avec un accompagnement renforcé ». L'exécutif va privilégier la mise en place d’un accompagnement renforcé pour ces personnes.

Selon Olivier Véran, « chaque personne diagnostiquée positive au virus se verra prochainement proposer une visite à domicile par une équipe pluri-disciplinaire comprenant un soignant qui pourra réaliser des tests antigéniques auprès de l'entourage qui partage le foyer de la personne positive. A l'occasion de cette visite, seront prodigués des conseils sur les conditions d'isolement, seront données des garanties si la personne est isolée, qu'elle ne peut pas faire ses courses etc ».

Jean Castex a tenu à remobiliser les Français dans la lutte contre la pandémie en cette période de fêtes de fin d’année et à l’approche des congés hivernaux :  

« Cette bataille, nous ne la remporterons que par la mobilisation de tous. Il appartient à l'État de prendre les mesures. Mais c'est chacune et chacun de nous qui avons la clé de la solution, par les gestes barrières, l'application des mesures de prudence. Les premiers mois de l'année prochaine doivent permettre de franchir un cap. Il n'y a pas une seule solution. Nous avons plusieurs leviers : vaccination, multiplication des tests rapides, renforcement des personnes atteintes par le virus, l'emploi des outils du numérique pour mieux identifier les cas contacts et le retour à des mesure de freinage que nous nous emploierons ensemble à éviter ».

Jean Castex a tenu à adresser un message aux Français face à la difficulté et au calendrier de la crise :  

« cette année 2020 aura été éprouvante pour nous tous. Je sais votre lassitude, vos doutes, vos souffrances. Je vous dois d'abord la vérité et la transparence sur cette épidémie qui dure plus qu'on ne l'aurait voulu. Mon rôle et de vous protéger, quitte à prendre des décisions difficiles. Je fais appel aux belles valeurs de solidarité et de responsabilité. Une fois que cette crise sera derrière nous, on s'apercevra que ces valeurs auront été nos meilleurs atouts ».

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !