Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg
©Jose Luis Magana / AFP

Balance à droite

Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg

Le président américain souhaite aller vite, tandis que les Démocrates lui demandent de ne pas remplacer la juge avant l'élection présidentielle de novembre.

Après le décès, ce vendredi 18 septembre, de la juge à la Cour suprême américaine Ruth Bader Ginsburg, figure du progressisme et véritable légende chez les démocrates, Donald Trump souhaite proposer "très rapidement" le nom de son ou sa remplaçante. Il se prononcera "la semaine prochaine" et "ce sera très probablement une femme", a déclaré samedi le président américain.

"Nous voulons respecter le processus. Je pense que cela va aller très vite", a ajouté Donald Trump, alors que le remplacement de Ruth Bader Ginsburg est devenu un sujet majeur de la campagne américaine. En effet, l'opposition démocrate lui demande de ne pas nommer de nouveau juge avant l'élection présidentielle du 3 novembre. Aujourd’hui, cinq des neuf juges de la Cour suprême - qui sont nommés à vie par le président - sont conservateurs mais ne font pas bloc : il arrive que l'un d'eux vote avec les progressistes. En nommant un sixième conservateur à la Cour, Donald Trump l'ancrerait plus à droite.

 Selon Reuters, le président américain a cité le nom de deux candidates potentielles, deux juges "très respectées". La première est Amy Conet Barrett, 48 ans, une catholique fervente opposée à l'avortement, récemment nommée par le président américain à la Cour d'appel des États-Unis. La second est Barbara Lagoa, 52 ans, première femme d'origine cubaine membre de la Cour suprême de Floride et également nommée en 2019 à la Cour d'appel des États-Unis par Donald Trump.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !