Cote de popularité : Hollande et Ayrault repartent à la hausse mais restent sous les 30% | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La cote de popularité de Hollande et Ayrault repart à la hausse mais reste sous les 30%
La cote de popularité de Hollande et Ayrault repart à la hausse mais reste sous les 30%
©Reuters

Y a du mieux

Cote de popularité : Hollande et Ayrault repartent à la hausse mais restent sous les 30%

La cote de popularité du président de la République a connu une hausse de 4 points en mai par rapport à avril, selon un baromètre Ifop pour le JDD.

Enfin une (relative) bonne nouvelle pour l'exécutif ! Le président de la République et son Premier ministre remontent dans les sondages. Enfin dans un baromètre pour le moment. En effet, selon une enquête de l'Ifop dans Le Journal du dimanche, les deux hommes inversent les courbes. Ainsi, la cote de popularité de François Hollande a connu une hausse de 4 points en mai par rapport à avril. toutefois, elle reste sous la barre des 30%, avec 29% de satisfaits. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault voit lui aussi sa cote de popularité augmenter, de 3 points en un mois, passant de 30 à 33% de satisfaits, tandis que le taux de mécontents passe de 67 à 66%.

François Hollande avait perdu 6 points en mars et 6 points en avril, mois au cours duquel seuls 25% des sondés approuvaient son action. Dans le baromètre de mai, 29% des sondés se déclarent "satisfaits" de François Hollande comme président de la République (3% très satisfaits, 26% plutôt satisfaits), quand 71% se disent "mécontents" (35% plutôt, 36% très). Le chef de l'Etat, qui avait enregistré une forte baisse chez les sympathisants du PS, gagne cette fois des points, puisqu'ils sont 77% à être satisfaits (contre 64% le mois dernier). Chez ces mêmes sympathisants PS, Jean-Marc Ayrault passe de 59 à 70% de satisfaits.

Pas de quoi pavoiser pour autant pour l'exécutif. En effet selon une enquête d'opinion de LH2 pour le Nouvel Observateur publié ce mardi, le président de la République et son Premier ministre perdent chacun un point. Le chef de l'État, qui avait perdu 4 points en avril à 32%, subit une nouvelle mais plus légère dégradation de sa popularité en mai, 31% (-1 point) des Français se disant confiants en son action. Même érosion pour le Premier ministre, qui voit sa cote de confiance baisser d'un point à 30%, contre 60% de défiants (-1 point).

Sondage réalisé du 16 au 25 mai, par téléphone, auprès d'un échantillon de 1.901 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !