Corse : Manuel Valls confirme la collectivité unique, sur fond de déplacement compliqué dans l'île | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Corse : Manuel Valls confirme la collectivité unique, sur fond de déplacement compliqué dans l'île
©REUTERS / Christian Hartmann

Île d'amour

Corse : Manuel Valls confirme la collectivité unique, sur fond de déplacement compliqué dans l'île

Manuel Valls, attendu en Corse ce lundi pour sa première visite en tant que Premier ministre, a confirmé que la collectivité unique remplacera en janvier 2018 l'actuelle région Corse et ses deux départements.

Alors que les nationalistes Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni  ont remporté les dernières élections régionales de décembre 2015 dans l'île de beauté, le premier déplacement de Manuel Valls de "très haut niveau" (Président ou Premier ministre) en Corse ce 4 juillet s'annonce délicat.

Ce dimanche, exclusivement dans les colonnes du quotidien Corse Matin, M. Valls a affirmé que le calendrier de la future collectivité unique de Corse, prévue le 1er janvier 2018, sera "bien sûr" tenu, tout comme la prolongation d'un programme d'aide économique pour l'île.

Manuel Valls aura fort à faire lors de son déplacement avec les dirigeants nationalistes qui comptent mettre sur la table des sujets qui leur tiennent à cœur, comme le statut de la langue Corse ou une "amnistie" pour les "prisonniers politiques" corses.

La victoire des régionales fut l'occasion d'un entretien avec MM. Simeoni et Talamoni à Matignon, qui avait débouché sur la création de trois groupes de travail : l'un sur "l’avenir et au développement de la langue corse", un autre sur "la lutte contre la spéculation foncière et la fiscalité", le dernier dossier, épineux, étant consacré à la mise en place de la "collectivité unique" pour 2018, avec pour but la fusion des deux départements corses avec la Région.

"Ce déplacement sera l’occasion de présenter les principales propositions du gouvernement issues des trois groupes de travail", a annoncé le bureau de Manuel Valls.

Très attendus, et à suivre, les discours du Premier ministre, et ceux des leaders nationalistes devant l'Assemblée de Corse ce lundi.

Lire aussi : Pourquoi la Corse sera un enjeu de l’élection présidentielle

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !