Coronavirus : selon l’ONU, la planète pourrait être confrontée à des famines aux proportions "bibliques" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Coronavirus : selon l’ONU, la planète pourrait être confrontée à des famines aux proportions "bibliques"
©ASHRAF SHAZLY / AFP

Urgence

Coronavirus : selon l’ONU, la planète pourrait être confrontée à des famines aux proportions "bibliques"

Les Nations unies ont averti que le monde pourrait être confronté à des famines aux proportions "bibliques" suite à la crise mondiale du coronavirus. David Beasley, chef du Programme alimentaire mondial (PAM), a indiqué qu'une action urgente était nécessaire pour éviter une catastrophe.

Selon des informations de la BBC, le directeur du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, a déclaré qu’une action urgente était nécessaire afin d’éviter une catastrophe aux proportions dramatiques. 

D’après de nouvelles estimations contenues dans un récent rapport (le quatrième rapport mondial annuel sur les crises alimentaires), le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde pourrait passer de 135 millions à plus de 250 millions suite à l’impact de la crise du Covid-19.

Selon le Programme alimentaire mondial, les pays particulièrement menacés seraient le Yémen, la République démocra­tique du Congo, l’Afghanistan, le Venezuela, l’Éthiopie, le Sud-Soudan, le Soudan, la Syrie, le Nigeria ou bien encore Haïti. Ils sont exposés à une potentielle crise alimentaire majeure suite aux ravages du coronavirus.

David Beasley s’est exprimé lors d’une visioconférence au Conseil de sécurité de l’ONU : 

"Nous pourrions être confrontés à de multiples famines aux proportions bibliques en quelques mois seulement". 

Lors de son allocution, David Beasley a également souligné les risques mortels pour potentiellement 30 millions de personnes si l’ONU n’assure pas davantage de financement et de nourriture. Des millions de personnes dans le monde dépendent de l'aide alimentaire pour survivre.

David Beasley a déclaré que le monde devait "agir avec sagesse et agir rapidement" :

"Je crois qu'avec notre expertise et nos partenariats, nous pouvons rassembler les équipes et les programmes nécessaires pour nous assurer que la pandémie de Covid-19 ne devienne pas une catastrophe humaine et de crise alimentaire."

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !